1935.00.00.Recueil des informations de janvier à décembre

Ce recueil recense chronologiquement les données collectées sur l'année citée en référence, dans :

  • les copies de lettres à la presse1,
  • les doubles des courriers reçus par le siège, à Paris, entre 1930 et 19352,
  • la correspondance, les notes, rapports, circulaires, accords, traités... (originaux ou duplicatas) émanant de la direction générale de la Maison, des départements maritimes et combustibles, des chantiers de constructions navales du Trait, ainsi que des succursales françaises et étrangères. Les dossiers d'où proviennent ces pièces ont été classés "tels quels" par les services qui les ont produits. Répertoriés par objet et non par date, ils couvrent – ensemble – une période allant de la fin du 19ème siècle au début des années 1960. Une notice située à la fin du présent article, reproduit le descriptif qui est fait des archives les plus significatives sur les bordereaux d'inventaire,
  • les synthèses réalisées par la Maison et notamment :
    • "Historique de la succursale de Newcastle (1848-1948)", classé en 1948
    • "Historique de la succursale de Port-Saïd, relations avec l'Égypte (1869-1948)", daté du 16 juin 1948.

A ces informations s'ajoutent celles recueillies :

  • auprès des services administratifs : état civil, tribunal de commerce...
  • dans les annuaires et les minutes notariales...
  • dans la presse, les revues professionnelles et les ouvrages d'histoire...

Du fait de la nationalisation de la Banque Worms en 1982, les témoignages relatifs au département bancaire proviennent essentiellement du secrétariat général et de la direction de Worms & Cie, d'une part, et d'autre part, d'extraits de publications externes ou d'études conduites par la Maison Worms. Ainsi :

Les documents d'où sont extraits les renseignements rassemblés dans ce recueil sont consultables à partir de ce fichier en cliquant sur leur intitulé (en bleu + soulignement).

1+2 : Ces corpus n'ont pas fait l'objet d'un dépouillement exhaustif comme cela a été le cas pour les chronos de correspondance datant du 19ème siècle.

 

Inventaire chronologique des archives numérisées
et des renseignements ou extraits collectés dans les copies de lettres et les dossiers

[Documents pluriannuels]
1911-1943
De Worms & Cie Le Havre : Charbons. Amortissements (dont usine d'agglomération de Graville). Relevés annuels et correspondance échangée avec Paris sur le suivi des écritures comptables.
1923-1947
Tableau [non daté, classé en 1947] : Tonnages annuels du cabotage national et international (entre la France et les Pays Baltes, Pologne, Allemagne, Belgique, Angleterre, Espagne, Danemark, Finlande, Irlande, Norvège, Suède, côtes occidentales d'Afrique).
1928-1937
Note [sans émetteur ni destinataire] datée du 4 juillet 1938 et intitulée "Exploitation des lignes de cabotage" : Évaluation des dépenses, recettes, pertes avant amortissements, amortissements, pertes après amortissements.
1930-1938
De Worms & Cie : [Extrait d'une note sur les Ateliers et Chantiers de la Seine-Maritime - ACSM, en date du 11 juin 1941.] Hormis les navires de guerre (630 T), le pourcentage des lancements effectués aux Chantiers du Trait, en 1935, s'établit à 31,47 de l'ensemble des chantiers de constructions navales français, soit 13.467 Tx sur un total de 42.783 Tx.
1930-1941
De Worms & Cie : [Extrait d'une note datée du 21 janvier 1942.] Pourcentage des lancements de navires par les Ateliers et Chantiers de la Seine-Maritime par rapport à ceux de l'ensemble des chantiers de constructions navales français - moyenne des années 1930 à 1939 : 10.415%.
1931-1939
De Worms & Cie : [Extrait d'une note sur les Services charbons en date du 14 juin 1941.] Tonnage de charbons vendus en France par Worms & Cie en 1935 : 1.076.000 tonnes, soit 5,14% du tonnage de combustibles minéraux importés en France (20.929.000 tonnes).
1931/1937-mars 1941
Note [sans émetteur ni destinataire] datée de mars 1941] : Statistiques concernant la Marine marchande française. Situation avant la guerre (1931/1937-1er janvier et juin 1939) : Tonnage global, nombre et tonnage des navires de plus de 500 tonneaux, classement du tonnage par type de navires, âge moyen de la marine marchande française, vitesse, équipement, navires à vapeur et à moteur, propriété de l'État et propriété privée.
1935-1937
De Worms & Cie : [Extrait d'une note intitulée : "Comparaison de l'exploitation des lignes du cabotage national et du cabotage international en 1935, 4ème trimestre, d'une part, et en 1936, 4ème trimestre, de l'autre" et datée du 15 mars 1937.]

[Informations sans dates précises]
De Roger Mennevée : [Extrait de l'article intitulé "La Banque Worms - Histoire générale - Les débuts de M. Hypolite Worms (2ème du nom)", paru dans Les Documents de l'agence indépendante d'informations internationales en mai 1948.] Décès de Jacques Gustave Édouard Lebel, époux de Marie Gabrielle Delavigne et gendre d'Emma Louise Worms. II est alors domicilié dans un hôtel particulier, 34, avenue de Neuilly, à Neuilly-sur-Seine.
De La Vie française : [Extrait d'un article daté du 27 avril 1956 et consacré à "Antar-Pétroles de l'Atlantique", société basée à Donges dans laquelle Pechelbronn et Worms & Cie seront liées à partir de 1947.] Entrée en service à Donges d'une seconde raffinerie d'une capacité de 180.000 tonnes, construite par Pechelbronn Ouest (filiale de Pechelbronn SAEM) pour la fabrication de produits blancs (essence). La première raffinerie a été construite par les Consommateurs de Pétrole, entre 1930 et 1933, pour les produits spéciaux utilisés par les chemins de fer : huiles de graissage par exemple.
De Worms CMC : [Extrait d'une fiche sur la Société d'approvisionnement pour le chauffage central, 31 décembre 1961.] Augmentation de capital souscrite par des tiers.

Janvier 1935
De Worms & Cie : Circulaire. Louis Vignet est promu directeur général des Services charbons et combustibles liquides. Une procuration générale est donnée pour les Services charbons à Maurice Ragot, nommé directeur adjoint, et à W. Deane Reece, chef des services anglais ; de même pour les Services bancaires à Gabriel Le Roy Ladurie, nommé directeur adjoint, et une procuration collective de 2ème rang à Lucien Guérin. Enfin, pour le secrétariat général une procuration collective est donnée à Philippe Simoni.
De Worms & Cie : Circulaire. Liste mise à jour des signatures autorisées au siège social suite aux modifications mentionnées ci-dessus. Les autres changements par rapport à la circulaire de juillet 1933 concernent les porteurs de procurations collectives.

8 janvier 1935
Projet de loi : Aide à la construction navale.
Projet de loi : Aide à la construction navale. Note explicative.

Avril 1935
De Roger Mennevée : [Extrait de l'article intitulé "La Banque Worms - Histoire générale - Troisième partie - Filiales et participations - Chapitre 3. De 1925 à 1940 (suite)", paru dans Les Documents de l'agence indépendante d'informations internationales en novembre 1949.] Paul Baudouin démissionne de son poste d'administrateur du Portefeuille industriel et rétrocède les intérêts qu'il y possède à la banque Worms et Cie. Entrée en janvier 1932 dans cette affaire, la Maison paraît en avoir, ainsi, acquis le contrôle partiel. Dans le même temps Jacques Barnaud est remplacé par Gabriel Le Roy Ladurie au sein du conseil d'administration dont la présidence est confiée à Pierre Courtot.

6 avril 1935
Lancement par les Ateliers et Chantiers de la Seine-Maritime du sous-marin "Vénus" pour le compte de la Marine nationale.

7 avril 1935
De L'Ouest-Éclair : « Le sous-marin "Vénus" a été lancé hier aux chantiers du Trait. Cet après-midi, par un temps magnifique et dans les meilleures conditions, le sous-marin "Vénus" a été lancé au Trait par les soins des Ateliers et Chantiers de la Seine-Maritime. La cérémonie qui s'est déroulée à
14 h 40 était présidée par le vice-amiral Le D'O, préfet maritime de Cherbourg, assisté de son état-major, des ingénieurs généraux Davaux et Porget, de l'ingénieur principal Vielle, du capitaine de vaisseau Aubert, du capitaine de frégate Tajac, de l'ingénieur principal du génie maritime Colin du Verdiére.
Le préfet de la Seine-Inférieure était représenté par M. Authier, secrétaire général. Le lieutenant de vaisseau Chaix, commandant le sous-marin, son second, l'enseigne de vaisseau Raith, le personnel des établissements constructeurs et leurs dirigeants assistaient également au lancement. Avant la cérémonie, un déjeûner avait été offert aux invités des établissements constructeurs, au cours duquel l'amiral Le D'O a pris la parole. »

9 avril 1935
De L'Ouest-Éclair : Photographie du "Vénus" au moment de son lancement avec la légende « Ainsi que nous vous l'avons déjà annoncé, le sous-marin "Vénus" a été lancé le 6 avril aux Chantiers du Trait. Voici le sous-marin quelques instants avant de prendre contact avec l'eau. »

20 avril 1935
De l'Administration : [Extrait du Registre d'état civil concernant Marguerite Viviane Worms en date du 9 août 2000]. Mariage avec Robert Clive.
De Simone Tournier : [Extrait d'une note non datée et classée en 1942.] Mariage de Marguerite Viviane, fille unique d'Hypolite Worms et de Gladys Morgan, avec Robert Clive, dont Viviane Roche acquiert la nationalité anglaise.
De Roger Mennevée : [Extrait de l'article intitulé "La Banque Worms - Histoire générale - Deuxième partie - Hypolite Worms (2e du nom)", paru dans Les Documents de l'agence indépendante d'informations internationales en février 1949.] « Le 20 avril 1935 avait lieu au Cap Ferrat (Alpes maritimes) le mariage de [la fille unique d'Hypolite Worms], Marguerite Viviane Worms, avec M. Robert [Wilfred] Kenneth Clive, fils de l'ambassadeur d'Angleterre au Japon, Sir Robert Henry Clive, comme le précise l'extrait d'acte suivant : "Extrait du registre des actes de mariage de la commune de Saint-Jean-Cap-Ferrat. Le vingt avril mil neuf cent trente-cinq, seize heures, devant nous... ont comparu publiquement Robert [Wilfred] Kenneth Clive, sans profession, né à Tokyo (Japon) le six février mil neuf cent neuf, demeurant à Londres (Angleterre), fils majeur de Robert Henry Clive, ambassadeur d'Angleterre au Japon, et de Magdalen Agnès Muir-Mackenzie, sans profession, domiciliés à Londres ; Marguerite Viviane Worms, sans profession, née à Paris (16°) le neuf octobre mil neuf cent douze, demeurant à Saint-Jean-Cap-Ferrat, fille majeure d'Hypolite Worms, armateur, et de Gladys Mary Lewis Morgan, domiciliés à Paris, avenue Émile Deschanel, n°4, ici présents. Les futurs époux déclarent qu'il a été fait un contrat de mariage passé par-devant Me Maurice Rivière, notaire à Paris, le premier avril mil neuf cent trente-cinq... Et Robert [Wilfred] Kenneth Clive et Marguerite Viviane Worms, aucune opposition n'ayant été faite, les contractants ont déclaré l'un après l'autre vouloir se prendre pour époux, et nous avons prononcé au nom de la loi qu'ils sont unis par le mariage. Dont acte, en présence de Pierre Gounod, industriel à Neuilly-sur-Seine, boulevard Richard Wallace, Adrien Fauchier-Magnan, sans profession, domicilié à Neuilly-sur-Seine, rue Perronet, Jacques Barnaud, armateur, domicilié à Paris, Square Lamartine, Vicomte Bearsted, industriel, domicilié à Londres, témoins majeurs qui, lecture faite, ont signé avec les époux et nous Joseph Giordan, maire de Saint-Jean-Cap-Ferrat." Cette union ne pouvait que resserrer les liens déjà étroits qui unissaient la maison Worms et Cie et M. Hypolite Worms avec certains milieux anglais très puissants. La présence, comme témoin, du vicomte Bearstad, dont les initiés dans la politique internationale connaissaient la particulière influence, était très caractéristique à cet égard. » Trois enfants naîtront de cette union : Pénélope en 1938, Jennefer en 1939 et Nicholas en 1942.

2 mai 1935
D'Henri Nitot, Ateliers et Chantiers de la Seine-Maritime : [Extrait d'une note datée du 18 décembre 1945.] Brevet n°789.541 du 2 mai 1935 concernant un dispositif de toits flottants et de réservoirs à combustible liquide.

4 juin 1935
De Worms & Cie : [Extrait d'une note non datée sur la Société tunisienne de l'hyperphosphate Réno, classée en 1941.] Ouverture d'un compte-courant chez Worms & Cie. Origine de la société constituée le 4 février 1929, à Tunis, ayant pour objet la fabrication, la vente et l'exportation ou l'importation de tous produits destinés à l'agriculture, notamment : le traitement des phosphates de chaux pour l'emploi direct à l'agriculture, la fabrication et la vente de l'hyperphosphate Réno (monture des phosphates et fabrication des engrais composés). Siège transféré à Sfax. Capital social. Fondateurs. Évolution (1929-1936). [Voir 25 mai 1936.]

Juillet 1935
De Roger Mennevée : [Extrait de l'article intitulé "La Banque Worms - Histoire générale - Troisième partie - Filiales et participations - Chapitre 3. De 1925 à 1940", paru dans Les Documents de l'agence indépendante d'informations internationales en juillet 1949.] Le titre de la Société franco-persane de recherches a été modifié en juillet 1935 en Société franco-iranienne de recherches après que la Perse avait pris le nom d'lran.

11-13 juillet 1935
Des ACSM : Note à André Marie pour le ministre de la Marine.

Août 1935
De Roger Mennevée : [Extrait de l'article intitulé "La Banque Worms - Histoire générale - Troisième partie - Filiales et participations - Chapitre 3. De 1925 à 1940 (suite)", paru dans Les Documents de l'agence indépendante d'informations internationales en novembre 1949.] « En août 1935, la banque Worms et Cie assurait personnellement l'augmentation de capital de la Société française de métrographie, en souscrivant la totalité des 600 actions de 100 F émises en espèces à l'époque, étant précisé qu'elle reçut, à ce titre, 1.500 parts bénéficiaires, à raison de 5 parts pour 2 actions nouvelles souscrites. Cette société fondée en août 1934 par M. Georges Fox, administrateur de sociétés, avait pour objet la fabrication et le commerce d'appareils de mesure. Le capital d'origine était de 200.000 F en 2.000 actions de 100 F dont 1.700 remises aux fondateurs en rémunération de leurs apports et 300 souscrites en espèces. »

13 août 1935
De Me Georges Ripert et Me Roger de Segone, au Comité central des armateurs de France : Expertise. Le prélèvement généralisé de 10% sur les dépenses publiques va-t-il (décret-loi du 16 juillet 1935) affecter les allocations à la Marine marchande ?

12 octobre 1935
Lancement, le 12 octobre 1935, du pétrolier "Shéhérazade" pour la Compagnie auxiliaire de navigation, navire qui compte 166,2 m de long et 21,8 m de large
De Henri Nitot : [Extrait d'un témoignage recueilli le 7 mai 1977.] « Le lancement du pétrolier "Shéhérazade", d'un port en lourd de 18.500 tonnes, assurait au Trait pour quelques semaines un record mondial et cela fait sourire aujourd'hui devant les pétroliers géants construits partout dans le monde. »

13 octobre 1935
De L'Ouest-Éclair : « Hier a été lancé aux chantiers du Trait le grand pétrolier "Shéhérazade". Rouen, 12 octobre. Ce matin, à 11 h 45, les chantiers du Trait ont procédé au lancement du pétrolier "Shéhérazade. Ce bateau, le plus grand du genre dans la marine commerciale, a une longueur de 175 mètres et une largeur de 22 mètres Son port en lourd est de 18 500 tonnes. Le rayon d'action prévu à la vitesse de 12 noeuds, est de 18 milles.Ce lancement s'est effectué dans les meilleures conditions. C'est la première fois qu'un navire de ce tonnage est lancé en Seine maritime. »

14 octobre 1935
De L'Ouest-Éclair : « Le pétro "Shéhérazade" au Havre. Le Havre 13 octobre. Le grand pétrolier "Shéhérazade", qui a été lancé hier des Chantiers du Trait, est entré au Havre, à 8 h 20, conduit par quatre remorqueurs. »

Novembre 1935
De J. Hayot : Note [non datée, classée en avril 1935, date la plus récente mentionnée dans le texte.] Descriptif technique du S/S "Ville-de-Mostaganem" ex-"Haut-Brion" et événements marquants.

14 novembre 1935
Législation allemande concernant la citoyenneté de l'Empire du 1er septembre 1935. Loi pour la défense du sang et de l'honneur allemand du 15 septembre 1935 : « Les mariages entre israélites et ressortissants de sang allemand ou apparenté sont interdits... » Ordonnance concernant la loi sur la citoyenneté : « Est métis israélite celui qui descend d'un ou deux grands-parents entièrement israélites par leur race... » Ordonnance concernant l'exécution de la loi pour la protection du sang allemand et de l'honneur allemand.
De Worms & Cie Marseille : Services combustibles/consignations.

Conteneur

B-A

Informations portées sur les bordereaux d'archivage
(B-A = boîte archives)

W/164

814

Services maritimes - Opérations de transport
Transport de 2.500 tonnes de ciments d'Anvers au Verdon pour le compte du Port autonome de Bordeaux. Concurrence du chemin de fer : le ministre des Travaux publics exerce une pression auprès du Port autonome de Bordeaux pour acheminer par le fer, ou bien, ce sont les chemins de fers qui font pression auprès des Travaux publics. L'affaire lui échappant, Paris demande au Havre de faire une démarche auprès du président du Port autonome.

W/164

817

Worms & Cie Alexandrie
Correspondance et suivi des opérations (1921-1935).

W/186

923

Armement - Offres d'achat et vente de navires (1920-1952)

W/186

924

Armement - Vente de navires Worms & Cie (1925-1942)
Offres d'achat et projets de vente de divers navires (1925-1938). "Séphora", "Normanville", "Jumièges", "Château Larose", "La Mailleraye", "Listrac", "Cantenac", "Pontet Canet", ["Margana".]

W/186

927

Armement - Divers
Inspection de la navigation.
Réforme du pilotage de la Gironde.
Diminution des droits de pilotage en application d'un décret-loi, dans les ports de métropole et de l'Algérie

W/187

928

Armement Worms & Cie, Nochap - Aide. Projet de loi Tasso (1932-1939)
Règlement des allocations (1935-1937).
Nochap : Application des décrets-lois. Cas des navires frigorifiques (1935) : "Ville de Paris", "Ville d'Arras", "Ville de Tamatave", "Ville de Majunga"...

W/187

931

Armement - Aide. Loi Tasso
Textes parus au Journal officiel et transmis par le Comité central des armateurs de France - CCAF au sujet de la loi Tasso du 12 juillet 1934 et du décret du 6 novembre 1934 : Modifications et prorogations.
Paiement des allocations et liquidation des primes.
Classification des navires (essai de navigation à des vitesses de 12 à 14 noeuds, voire plus).

W/188

935

Compagnie générale transatlantique - CGT (1922-1939).
La ligne Bordeaux-Casablanca est supprimée en raison de la concurrence exercée par Lesage ; la suppression de l'escale au Portugal sur le service entre le Maroc et Rouen est envisagée.
Notes au sujet des manutentions effectuées pour le compte de la CGT à Rouen (1935-1937).

W/189

938

Compagnie nantaise de navigation à vapeur - CNNV (1922-1939).
Des Services maritimes : Concurrence - Compagnie nantaise de navigation à vapeur - CNNV, dont la Maison assure la représentation au Havre. Dans le sillage de l'accord conclu avec la Compagnie générale transatlantique (juillet 1929), la Nantaise projette de monter une ligne sur le Portugal à partir de Nantes où elle serait l'agent de la General Steam Navigation Cy.

W/209

1039

Armement - Demandes d'embarquement (1929-1949)
Matelots, timoniers, lieutenants, mécaniciens, officiers, élèves officiers, pilotins...

W/209

1042

Services charbons - Anthracites du Hongay (1931-1937)
Litige au sujet du ‘'Harpalion', steamer assurant le transport de port Camphra à Sète et Rouen (1935-1936).
Correspondance abondante (1934-1937) : Hongay Anthracite for Italy. Hongay Antracite for Canada. « La Société française des charbonnages du Tonkin nous a dit avoir donné le monopole de ses ventes sur la côte ouest du Canada à la Columbia Fuel Corporation de Vancouver, voire également pour la côte est. »

W/214

1067

Direction générale des Services charbons : Office commercial français aux Pays-Bas
Notes et correspondance (1921-1935).
Rapports d'étude sur l'économie hollandaise (1928-1935).

W/222

1103

Services charbons - Divers (1920-1941)
Charbons de soute (1926-1939) : Soutes et charbonnages dans les différents ports. Le Havre, Grimsby, Bordeaux, Calais, Brest. Variations des stocks par année ; correspondance ; mais sans récapitulatifs.

W/222

1104

Services charbons - Divers (1924-1957).

W/222

1105

Services maritimes - Accords et ententes.

W/222

1106

Dakar : Documentation dont plusieurs publications.
Beyrouth : Publications. « Cinquantenaire du port de Beyrouth (1888-1938) ». Rapports d'assemblées de la Compagnie du port, des quais et des entrepôts de Beyrouth (S.A. française, 20, rue Bergère) de 1934-1935 et 1937 à 1941. Beyrouth, Porte de l'Asie.

 

Retour aux archives de 1935