1961.00.00.Recueil d'informations.Janvier à décembre

Ce fichier a été établi par la saisie ou la numérisation de documents conservés chez Worms 1848 et consultables à partir de ce recueil en cliquant sur leurs intitulés (en bleu + soulignement). Les sources concernant l’année 1961 sont constituées :  De documents de toute nature émanant de la direction générale, des Ateliers et Chantiers de la Seine-Maritime ainsi que de Worms Compagnie maritime et charbonnière, qui sont entreposés chez Locarchives, sous le code 11014, dans les conteneurs : W/162 à W/227 et W/236 à W/252. Les dossiers, dans lesquels ces pièces se trouvent, ont été archivés "tels quels" par les divers services qui les ont produits. Classés par objet et non par date, ils couvrent – ensemble – une période allant de la fin du 19ème siècle au début des années 1960. Les archives les plus significatives extraites de cette série sont inventoriées ci-après dans une notice indiquant leurs coordonnées chez Locarchives. Les témoignages relatifs au département bancaire proviennent le plus souvent du secrétariat général et de la direction de Worms & Cie, d’une part, et d’extraits de livres ou d’études, d’autre part. Rares sont en effet les archives émanant directement de ces Services ; la raison en est que la Banque Worms, lors de sa nationalisation en 1982, a repris la totalité de ses dossiers (y compris les plus anciens) et les conserve, depuis, indépendamment de la Maison Worms.

 

1961

De Worms & Cie : Tableau intitulé "Transferts [par achat] de titres à Worms Compagnie maritime et charbonnière". Siège social : Crédit naval, Unife, Worms & Cie Anvers. Services maritimes : Worms & Cie Anvers, SNCG, SMMT, Société syrienne de consignation maritime, Société extension du port de Nemours, Société maritimes de dégazage et de nettoyage de navires, Société de manutentions maritimes et commerciales, Société immobilière maritime du port de Boulogne, Société de manutention du port de Dunkerque, Société havraise de logements économiques, Société de crédit immobilier de Dieppe, Société d’études maritimes, Société havraise de crédit immobilier, Société havraise de transports en commun, Société immobilière E. Renouf, Office HBM du Havre. Services combustibles : Société charbonnière de manutention, Société des combustibles elbeuviens, Société financière et charbonnière, Paréco, Rotréco, Société charbonnière dunkerquoise, Société charbonnière de Provence, Société d’approvisionnement de chauffage central, Établissements Trautmann, Société Lajugie & Cie, Union charbonnière et financière, Société auxiliaire de gestion charbonnière portuaire, Société maritime de charbonnage, Sociéta Importazione Combustibili.
De Worms Compagnie maritime et charbonnière : [Extrait d’un tableau concernant le portefeuille-titres des Services combustibles en date du 31 décembre 1962.] Prise ou augmentation de participation dans la société H. Laville & Cie. [Voir 1959.]
Des Services bancaires : Constitution de la Sinvim, Société d’investissements immobiliers de France, du groupe de la Compagnie bancaire.
De Roger Mennevée : [Extrait d’un article intitulé "Les grandes banques privées françaises - La banque Worms & Cie - Ses modifications internes depuis 1959 à 1962", paru dans Les Documents de l'agence indépendante d’informations internationales, en mars 1963.] Relevé des opérations effectuées par les Services bancaires : a) Créations de filiales, prises ou augmentations de participations, opérations internationales :

  • Société d'études et de financement pour le commerce extérieur (Setfico) : société anonyme créée en février sous les auspices de Worms et Cie avec comme objet, l'étude, le financement et la réalisation de toutes opérations intéressant le commerce extérieur, au capital de 200.000 NF en 2.000 actions de 100 NF ; siège social dans l'immeuble de Worms et Cie, 45, boulevard Haussmann. Le premier conseil d'administration était composé de  Robert Barthélémy, Patrice Perrot de Corgnol, Henry Dhavernas, Guy Erwyn Marin (cf. Fédération européenne des compagnies de financement des achats à tempérament), Roger Meynial - ces deux derniers administrateurs de la Sofibanque-Hoskier - la Compagnie industrielle et agricole de vente à l'étranger - Ciave-Compensex (voir 1959) et la Compagnie française de transactions internationales Transaco, personnalités et affaires relevant toutes du groupe Worms.
  • Société maritime de La Skhira (société tunisienne) : fondée par Worms en mars 1961 en association avec la Compagnie tunisienne de navigation pour prendre la suite de la filiale tunisienne de Worms, dite Consortium maritime tunisien, pour l'exploitation pétrolière du port de La Skhira.
  • Société Worms - Compagnie maritime et charbonnière : cette filiale de Worms et Cie a absorbé en mars la Société d'approvisionnement en combustibles gazeux, autre filiale de Worms, moyennant l'attribution de 5.148 actions de 100 NF de la société absorbante.
  • Nouvelle Compagnie havraise péninsulaire de navigation : au cours de l'assemblée générale du 16 mai 1961, Raymond Meynial ayant manifesté son désir d'abandonner ses fonctions d'administrateur, a été remplacé par Pierre Herrenschmidt, autre associé-gérant de Worms et Cie. Rappelons que la Compagnie était présidée par Hypolite Worms et que Jacques Barnaud était également administrateur.
  • Société française d’études et de réalisation de transports urbains - "Sofre-Transports-Urbains" : Worms et Cie a participé à la création de cette société constituée sous les auspices de la Régie autonome des transports parisiens (RATP) et dont les promoteurs avaient été avec Worms, la Banque parisienne pour l'industrie électrique, l'Union des mines et diverses autres grandes banques ou établissements financiers qui figurent au conseil d'administration ou au collège des censeurs : De Rothschild et Cie, la Banque de Paris et des Pays-Bas, la Banque française du commerce extérieur, le Crédit lyonnais, la Banque de l'union parisienne, la Société générale, la Banque de l’Indochine, le Comptoir national d'escompte, la BNCI et la Sofibanque-Hoskier. Cette nouvelle société s'ajoutait aux "Sofre" déjà existantes = Sofremines , Sofrerail, Sofrelec, Sofrégaz.
  • Société de placements internationaux (SPI) : Le groupe Worms a fait par l'intermédiaire de Worms et Cie et de la Sofibanque-Hoskier, divers apports à cette société d'investissement, en même temps que la Sofibanque-Hoskier, La Préservatrice, La Foncière Transports, La Métropolitaine et La Nation réunies (assurances), la Banque industrielle de l'Afrique du Nord, souscrivaient une augmentation de capital réservée. A la suite de quoi Pierre Herrenschmidt, associé-gérant de Worms et Cie, devenait président du conseil d'administration de la Société de placements internationaux, auquel entrèrent diverses autres personnalités du groupe Worms.
  • Société parisienne des lubrifiants nationaux et des entrepôts d'hydrocarbures (Sopaluna) (voir 1959) : cette société a absorbé les Établissements Louis Charpentier et Fils - Charpoline, qui exerçait son activité dans le même domaine que Sopaluna.
  • Société privée d'études : cette filiale de Worms et Cie a absorbé, en avril, la société dite Filature de Colmar, ce qui par suite des actions de cette dernière société déjà entre les mains de la Société privée d'études a entraîné diverses modifications dans le capital de celle-ci, capital qui, après avoir été augmenté de 450.000 NF à 1.374.450 NF en raison de cette absorption, a été réduit à 687.500 NF par annulation des actions d'apport revenant à la Société privée d'études. Le capital a été porté ensuite à 1.250.000 NF par incorporation de diverses réserves.
  • Société d'exploitation d'ensembles rationnels intérieurs : c'est par l'intermédiaire de sa filiale, société anonyme des Ateliers et Chantiers de la Seine-Maritime que le groupe Worms a participé à la constitution de cette affaire.
  • Société d'Investissements immobiliers de France (Sinvim) : participation de Worms et Cie à la constitution de cette société, créée sous les auspices du groupe de la Compagnie bancaire. Robert Labbé, associé-gérant de Worms et Cie a été appelé au collège des censeurs de la Sinvim.
  • Le Portefeuille industriel : La société algérienne Imex a, par acte du 4 septembre, apporté au Portefeuille industriel - filiale de Worms et Cie qu'il ne faut pas confondre avec Le Portefeuille Investissement – 22.572 actions et 32.500 parts de fondateur de l'Union financière d'investissements, société anonyme dont le siège est à Annemasse (Haute-Savoie) ainsi que d'autres apports titres et espèces, s'élevant ensemble à 4 millions de NF contre remise de 20.000 actions nouvelles de 100 NF du Portefeuille industriel. D'autre part, au début de décembre, Le Portefeuille industriel a procédé à une augmentation de capital en espèces d'un million de NF, par émission de 10.000 actions nouvelles de 100 NF à souscrire et à libérer en totalité à la souscription, pour porter le capital à 4 millions de NF.
  • L'Atome industriel : par délibération en date du 26 juin, le conseil d'administration de cette société avait coopté comme administrateurs : Worms et Cie ; la société anonyme Gevalmo, Société de gestion de valeurs mobilières - filiale de l'Union européenne industrielle et financière ; Bernard de Gaulle, président de la Commission française d'instrumentation nucléaire ; et M. Polad-Spadoni, administrateur de sociétés.
  • Compagnie maritime de la mer Rouge : cette vieille filiale de Worms et Cie a été dissoute par anticipation à compter du 25 novembre 1961. Jacques Goudchaux a été nommé liquidateur.
  • Établissements Fournier-Ferrier : cette affaire est certainement l'une des plus coûteuses que Worms et Cie ait commanditées. Nous avons déjà signalé en décembre 1952, les avatars peu heureux de cette affaire et l'obligation où s'était trouvée la banque Worms et Cie d'intervenir. L'exercice 1960 n'avait pas été plus favorable puisqu'il s'était soldé par une perte de 4.473.494 NF "non compris 461.584 NF d'amortissements différés" (sic !). Fermeture de certaines des usines, transferts d'autres à d'autres sociétés ne suffirent pas et la banque Worms et Cie dut consentir un nouveau sacrifice en souscrivant une augmentation du capital de 11.090.509 NF à 22.181.000 NF, c'est-à-dire doublant le capital, mais ce nouveau capital était immédiatement réduit de 75% et ramené à 5.545.250 NF, soit pour cette opération une perte de 7.400.000 NF en chiffres ronds pour la banque Worms et Cie !
  • Pemex (Petroleos Mexicanos) : faisant suite au premier accord intervenu en 1959 entre un groupe de banques françaises dirigé par le Crédit lyonnais et cette Société nationale des pétroles mexicains, un autre accord, portant sur un montant de 37.600.000 dollars a été signé le 5 juin 1961 dans les bureaux du Crédit lyonnais à Paris par M. Pascual Gutierrez Roldan, directeur général des Petroleos Mexicanos. Worms et Cie a participé à cette affaire comme au premier accord.

Augmentations de capital : Progil, Le Louvre, Maison Bréguet. Consortium industriel et financier, Schneider et Cie, Machines-Outils Somua, Compagnie française d'entreprises, Fabriques de produits chimiques de Thann et Mulhouse, Société nouvelle A. Godde-Bedin, Société française Hispano-Suiza, Péchiney (par répartition de réserves), Chemins de fer du PLM, Ateliers de montages électriques, Société industrielle de transmission, Compagnie industrielle et financière de Pompey, Société de développement du Sud-Est, Compagnie française d'investissements mobiliers et de gestion, Société de développement de la région méditerranéenne, Compagnie française de l'Afrique occidentale, etc.
Du Ciave : [Extrait d'une plaquette de présentation des réalisations depuis 1951, document non daté et classé en 1970.] Espagne : Campsa = installations pétrolières ; principaux promoteurs et actionnaires : Campsa ; entreprise générale ou principaux fournisseurs : Tissot ; montant : US $ 2.000.000.
D'une publication (titre non précisé) sur la construction navale.
De la Flotte marchande : Encart
De Worms & Cie : Brochure de présentation
De Worms CMC : Historique et présentation (non datée) du département maritime de la société
Des Ateliers et Chantiers de la Seine-Maritime : Situation

18 janvier 1961
Des Petites Affiches : Insertion. Augmentation de capital de Worms CMC par apport dans différentes sociétés consentis par Worms & Cie.

31 janvier 1961
De Worms Compagnie maritime et charbonnière : [Extrait d’une note du 6 février 1961 sur les ventes de navires.] Vente du "Cérons" à la Compagnie de navigation européenne, livré à Marseille le 31 janvier 1961. [Voir 16 décembre 1960.]

1-2 février 1961
De Worms Compagnie maritime et charbonnière : [Extrait d’une note du 6 février 1961 sur les ventes de navires.] Vente du "Château-Lafite" à la North Atlantic Corporation - Monrovia, livré à Marseille le 1er ou le 2 février 1961. [Vente effectuée le 10 janvier 1961 d’après un document sur l’évolution de la flotte, daté du 31 décembre 1963.]

2 et 9 février 1961
De Paris Normandie : 2 articles sur "Château-Lafite". « Worms et Cie viennent d'acheter le "Linda-Scarlett", lequel, renommé, "Château-Lafite", sera affecté à la ligne Le Havre-Algérie de ses armateurs, en compagnie du "Château-Margaux", son [sister-ship], et du "Château-Latour". Il remplacera le "Château-Yquem". Mis en service en 1958, jaugeant 3.444 tx br., [d’une] vitesse en service de 13 nœuds et demi, ce [navire] permettra à Worms d'augmenter le nombre de liaisons entre notre port et l'Algérie. » « Le "Château-Lafite", de l'armement Worms, vient d'être vendu, en Grèce et a été renommé "Urania". On sait toutefois que l'armement Worms a décidé de reprendre ce nom de "Château-Lafite", en l'attribuant au danois "Linda-Scarlett", dont il vient de faire l'acquisition. »

6 février 1961
De Worms Compagnie maritime et charbonnière : Ventes de navires. Montants restant à percevoir. "Barsac", "Château-Palmer", "Cérons", "Château-Lafite" et "Caudebec" dont les 50% détenus par Worms CMC sont cédés à l’Union navale (échéance des paiements en mai 1961 et mai 1962).

10-11 février 1961
De Worms Compagnie maritime et charbonnière : Venue à Bordeaux du "Château-Margaux". Visite à bord et dîner. Cartons d’invitation.

13 février 1961
Du Havre libre : [Extrait d’un article intitulé "Le Yainville a été lancé au Trait pour la Cie Worms" et daté du 14 février 1961.] Lancement par les Ateliers et Chantiers de la Seine maritime du "Yainville".
De Pierre Darredeau : [Extrait d’une note datée du 21 octobre 1977.] « Pour les navires de pondéreux… en 1961, nous avons eu "Yainville" (3.600 tonnes), lancé au Trait, qui sera exploité aussi en commun avec l'Union navale. »

14 février 1961
Du Havre libre : Article intitulé "Le Yainville a été lancé au Trait pour la Cie Worms".

20 février 1961
De Worms Compagnie maritime et charbonnière : Brochure de présentation des activités de la Maison et particulièrement des Services maritimes (Worms CMC). [La date est celle de l’achevé d’imprimé.] Illustrations : 20 photographies en noir et blanc d’une sélection de ports et 19 croquis de situation. Texte de présentation de Worms & Cie ; carte des implantations ; conseil d’administration et flotte : "Normanville" (3.765 tonnes brutes), "Château-Margaux" (3.780 tonnes brutes), "Château-Lafite" (2.622 tonnes brutes), "Château-Yquem" (2.520 tonnes brutes), "Château-Latour" (2.518 tonnes brutes), "Jumièges" (2.607 tonnes brutes), "Léoville" (1.552 tonnes brutes), "Pomerol" (1.587 tonnes brutes), "Médoc" (1.552 tonnes brutes), "Sauternes" (1.234 tonnes brutes), "Cérons" (1.153 tonnes brutes), "Yainville"  (3.760 tonnes brutes)– avec l’Union navale : "Caudebec UN2" (3.743 tonnes brutes) + un navire de 17.500 m3 en construction ; [présentation géographique, économique, voire historique des implantations] : Hambourg (Worms CMC Hambourg en association avec Adler & Sohne, ligne sur l’Allemagne, la Hollande, la Belgique et la France) ; Rotterdam (Worms & Cie NV) ; Anvers (Worms & Cie SA) ; Gand (Worms & Cie SA), Terneuzen (Worms & Cie SA) ; Zeebrugge (Worms & Cie SA) ; Royaume-Uni (Worms & Co Ltd, filiale de Worms & Cie, siège social à Londres et agences à Cardiff, Swansea, Grimsby, Newcastle… coopération avec James Burness & Sons Ltd et sa nouvelle filiale, James Burness & Sons (DC & O) Ltd, fondée pour promouvoir les intérêts de Worms & Cie au Royaume-Uni et dans les pays anglophones) ; Newcastle-Upon-Tyne (en plus de ses activités, agent de passagers pour les lignes régulières transocéaniques et aériennes) ; Humber Ports (Grimsby, Immingham, Hull) ; canal de Bristol (Cardiff, Penarth, Barry, Swansea, Newport et Port Talbot, lignes Nord France-canal de Bristol-mer d’Irlande) ; Manche : Dunkerque ; Calais (Entreprises maritimes Léon Vincent) ; Boulogne ; Dieppe ; Le Havre ; Rouen (fondée en 1849, agent de San Ch. Schiaffino, Chargeurs réunis, Compagnie générale transatlantique (French Line), United States Line, Van Uden Line…) ; Cherbourg (Union commerciale cherbourgeoise, agent pour l’Afrique du Nord, et E. A. Postel Fils, agents généraux) ; océan Atlantique : Brest ; Nantes - Donges (Société nantaise de consignation et de gérance) ; Saint-Nazaire (A. & A. Daguzan Fils) ; La Rochelle-La Pallice (Société navale Delmas-Vieljeux) ; Bordeaux (Pauillac, Blaye, Ambes) ; Bayonne ; Méditerranée : Casablanca (Compagnie maritime des chargeurs réunis) ; Sète (Agence maritime & acconage Nicoulet) ; Marseille (agence Worms CMC + Société marseillaise de manutention et de transport pour le chargement et le déchargement des navires de ligne Worms, étang de Berre, Port-de-Bouc, Caronte, Lavéra…) ; Nice ; Villefranche-sur-Mer (M. C. M. Powilewicz) ; Algérie (filiale : Société commerciale de transports aérien, maritime et terrestre - SCTR, siège à Alger, agences à Edjeleh, Hassi-Messaoud…, Paris) : Nemours (Scotto Ambrosino & Pugliese) ; Oran (Worms Compagnie maritime et charbonnière Algérie) ; Mostaganem (Scotto Ambrosino & Pugliese) ; Alger ; Bougie (Worms Compagnie maritime et charbonnière chez la Société algérienne de navigation Ch. Schiaffino & Cie) ; Bône (Agence maritime Sultana) ; Tunisie (Worms & Cie) : La Goulette ; Tunis ; Bizerte (Consortium maritime tunisien) ; Sousse ; Sfax ; La Skhirra (Consortium maritime tunisien chez Worms & Cie, Sfax, Tunisie) ; République arabe unie – Égypte (établie dans le pays depuis 1869 ; services portuaires placés en 1955 sous le contrôle de Semco - Société égyptienne maritime commerciale SAE dont la direction générale est basée à Port-Saïd et sous laquelle a été placé l’ensemble des activités en 1957) : Le Caire (connexion Air-mer, agence de voyage en tant que membre de IATA) ; Alexandrie ; Port-Saïd (description de l’organisation et des activités) ; canal de Suez (Semco Port-Saïd, Société de commerce maritime SA basée à Genève, Worms CMC, James Burness & Sons (D.C. & O.), MM. Edvard Leth, Éric Boulton Inc.) ; Suez, Port Tewfik (dépôts pétroliers, organisation Semco) ; mer Rouge ; Proche-Orient (Worms & Cie avec Henry Heald & Co SAL au Liban, avec la Société syrienne de consignation maritime SA en Syrie, formée en coopération avec Georges Elias) : - Sidon-Zahrani, Beyrouth, Tripoli (Worms & Co) ; Banias (Société syrienne de consignation maritime SA). Ateliers et Chantiers de la Seine-Maritime - ACSM - Le Trait (brève présentation et descriptif des activités) ; Nouvelle compagnie havraise péninsulaire de navigation - NCHP (brève présentation, implantations et flotte) ; Compagnie nantaise des chargeurs de l’Ouest - CNCO (brève présentation, implantations et flotte).

27 février 1961
De Paris Normandie : Entrefilet sur "Château-Lafite". « Venant de Liverpool, sur lest, le cargo danois "Linda-Scarlett" était attendu lundi 27 février, afin de passer en forme 4. »

Mars 1961
Notes manuscrites [sans signataire] : Société d’approvisionnement en combustibles gazeux. Étude en vue de la fusion-absorption par Worms CMC. SACG possède 4 agences : Le Havre et Nantes, agences installées dans les locaux de Worms CMC. Le Mans et Tours : « ces deux agences sont-elles indépendantes ou relèvent-elles de l’agence de Nantes, comme les mêmes agences de Worms CMC vis-à-vis de l’agence de Nantes ? » Objet : achat et distribution sous sa propre marque Stargaz de gaz butane et propane ; vente de matériel d’utilisation (en quoi consiste ce matériel : bouteilles, appareils ménagers ?) « En fait le reste de combustibles gazeux et d’appareils semble poursuivi par les agences de Worms CMC – anciennes agences de Worms & Cie – à Bayonne, Bordeaux, les sous-agences d’Angoulême, la filiale Lebègue de Bourdelière d’Angoulême, SA Lajugie à Périgueux, SA Compagnie charbonnière de Provence à Toulon. »

13 mars 1961
De Worms Compagnie maritime et charbonnière : [Extrait du PV du conseil d’administration du 20 juillet 1961.] Mise en service du "Château-Lafite" – ex-"Linda-Scarlett" – sister-ship du "Château-Margaux". [Acheté le 8 mars 1961 à Jorgen Jensen d’après un document sur l’évolution de la flotte, daté du 31 décembre 1963.]
Du commandant Yves Sellier : [Extrait d’un témoignage (non daté) classé au 16 janvier 1987.] "Château-Lafite", sister-ship du "Château-Margaux", est affecté à la même ligne Anvers-Le Havre-Algérie.

20 mars 1961
Des "Petites Affiches", Annonces de la Seine : [Extrait d’une insertion datée du 9 mai 1961.] « Suivant acte sous seing privé, en date à Paris du 20 mars 1961, la Société d'approvisionnement en combustibles gazeux et Worms, Compagnie maritime et charbonnière ont établi une convention de fusion, par voie d'absorption de la Société d'approvisionnement en combustibles gazeux par la Société Worms, Compagnie maritime et charbonnière, réalisée au moyen d'une augmentation de capital de cette dernière société de cinq cent quatorze mille huit cents nouveaux francs par l'émission de cinq mille cent quarante-huit actions de cent nouveaux francs chacune, entièrement libérées, attribuées aux divers ayants droit de la Société d'approvisionnement en combustibles gazeux. La Société d'approvisionnement en combustibles gazeux a fait apport de tous les éléments de son actif, savoir l'établissement commercial exploité par elle tant à son siège social que dans ses agences… »

21 mars 1961
Des "Petites Affiches", Annonces de la Seine : [Extrait d’une insertion datée du 9 mai 1961.] Convention de fusion de la Société d'approvisionnement en combustibles gazeux par Worms, Compagnie maritime et charbonnière. Approbation par les assemblées générales extraordinaires des actionnaires des deux sociétés.

23 mars 1961
Des services financiers, à Guy Brocard : Plus-values 1959 à réinvestir.

27 mars 1961
De Worms Compagnie maritime et charbonnière : Conseil d’administration. Référence à un acte sous seing privé du 20 mars 1961 : convention de fusion passée entre Worms CMC et la Société d’approvisionnement en combustibles gazeux - SACG. Acceptation de l'apport sous réserve d'une approbation définitive par l'assemblée générale extraordinaire et décision d'augmenter le capital de 514.800 F pour le porter de 15.985.200 F à 16.500.000 F par l’émission de 5.148 actions de 100 F. Modification de l’article 6 des statuts. La SACG a fait apport de tous les éléments de son actif, savoir l'établissement exploité par elle avec siège social, 43, boulevard Haussmann, et ses agences situées 138, boulevard de Strasbourg au Havre (dans les bureaux de Worms CMC) ; 1, rue Voltaire à Nantes (dans les bureaux de Worms CMC) ; 27, rue d'Iéna au Mans ; 16, rue Lieutenant Roze à Tours-La-Riche. [Voir le 12 avril 1961.]
De Worms Compagnie maritime et charbonnière : Note manuscrite. « On peut considérer que l’augmentation de capital en 1961 a servi à financer : sur "Yainville" 1.136.441,95 ; sur "Normanville" 503.607,30 ; sur "Château-Margaux" 1.059.788,39 ; sur "Château-Lafite" 3.438.996,68 ; immobilisation à terre 1.800.000. [Total :] 7.938.000. Et non pas les titres rachetés à Worms & Cie car l’amortissement par l’art.40 pourrait être refusé. »

29 mars 1961
A Robert Malingre, services financiers : Achats d'actions Nochap en 1959.

Avril 1961
Du commandant Yves Sellier : [Extrait d’un témoignage (non daté) classé au 16 janvier 1987.] "Château-Latour". Affecté à la ligne Anvers-Le Havre-Algérie depuis mai 1959, « le "Château-Latour" fut vendu à la Compagnie malgache de navigation, filiale de la Navale et Commerciale Havraise Péninsulaire en avril 1961 et pris le nom de "Île-Sainte-Marie" ». [Vendu le 10 mars 1961 à NCHP d’après un document sur l’évolution de la flotte, daté du 31 décembre 1963.]

7 avril 1961
De Paris Normandie : Article intitulé "Navire au port, le cargo neuf Yainville". « Lancé le 13 février dernier, aux Chantiers de la Seine-Maritime, au Trait pour le compte de l'armement Worms, le "Yainville"... destiné au transport des marchandises en vrac et de bois en pontée, peut également être utilisé pour le transport des automobiles, un entrepont amovible pouvant être installé dans chacune de ses quatre cales. Ses principales caractéristiques sont… »
De Worms Compagnie maritime et charbonnière : [Extrait du rapport à l’assemblée générale du 26 novembre 1962.] Exercice 1961. Livraison du minéralier-charbonnier "Yainville" le 7 avril (tramping).

11 avril 1961
Note [sans émetteur] sur la situation réelle de la Société d’approvisionnement en combustibles gazeux - SACG : « Si le contrat d'apport énonce que le fonds de commerce apporté par SACG à Worms Compagnie maritime et charbonnière comporte diverses agences en province, en fait le fonds a son assiette exclusive à Paris au siège de sa direction générale. »

12 avril 1961
De Worms Compagnie maritime et charbonnière : Assemblée générale extraordinaire. Réalisation définitive de l'augmentation de capital et de la fusion ; dissolution de la Société d’approvisionnement en combustibles gazeux - SACG. Modification de l'article 7 des statuts.
De Worms Compagnie maritime et charbonnière : [Extrait d’un document intitulé Évolution du capital social et analyse des statuts, en date du 31 décembre 1972.] Absorption de la Société d’approvisionnement en combustibles gazeux : nominal – 514.800 F ; prime de souscription – 85.920 F ; total – 600.720 F. Le capital est ainsi porté au 31 décembre 1962 à 16.500.000 F (nominal) + 6.480.000 F (prime de souscription) = 22.980.000 F (165.000 actions de 100 F).

[Après le 12 avril 1961]
De Worms Compagnie maritime et charbonnière : Historique et présentation [non datée] du département maritime de la société. [Le classement de cette note à cette date se fonde sur le capital social dont le montant résulte de l’augmentation devenue effective après le 12 avril 1961.]

7 mai 1961
De Worms, Compagnie maritime et charbonnière : [Extrait du rapport du conseil d’administration du 17 août 1961.] Entrée en service du minéralier charbonnier "Yainville".

9 mai 1961
Des "Petites Affiches", Annonces de la Seine : Insertion. Fusion de la Société d’approvisionnement en combustibles gazeux par Worms, Compagnie maritime et charbonnière. [Voir le 8 juin 1961.]

8 juin 1961
Des "Petites Affiches", Annonces de la Seine : Addendum à l’insertion du 9 mai 1961. Fusion de la Société d’approvisionnement en combustibles gazeux par Worms, Compagnie maritime et charbonnière.

19 juillet 1961 et 2 août 1961
Entre Antargaz, la Direction des carburants et Worms & Cie : échange de correspondance. Intention de Rhin et Rhône de réduire à 20% sa participation de 30% dans le capital d'Antargaz. Rappel de la cession au Portefeuille investissements de 3.000 actions par Worms. Il semble que depuis 1958, la participation de Rhin et Rhône a été ramenée de 30% à 23,36%. La Direction des carburants donne son accord. Après la cession des 10% par Rhin et Rhône le capital d'Antargaz se répartit entre Socantar (30%), Rhin et Rhône (20%), Worms (14%).

20 juillet 1961
De Worms Compagnie maritime et charbonnière : Conseil d’administration. Vente des "Cérons", "Château-Lafite" et "Château-Latour". Achat du "Linda-Scarlett", sister-ship du "Château-Margaux", rebaptisée "Château-Lafite" et mis en service le 13 mars 1961. Prises de participation effectuées dans la Société maritime de la Skhira, la Société bordelaise d’agglomération - SBA, la Société rouennaise de distribution charbonnière - SRDC. Prise de participation projetée dans une compagnie de navigation côtière aux Indes.
De Worms Compagnie maritime et charbonnière : [Extrait d’un tableau intitulé "Participations au 31 décembre 1961".] Entrée au capital de la SA Société bordelaise d’agglomération - SBA, spécialisée dans la production d’agglomérés.
De Worms Compagnie maritime et charbonnière : [Extrait d’un tableau intitulé "Participations au 31 décembre 1961".] Entrée au capital de la SARL Société rouennaise de distribution charbonnière - SRDC, spécialisée dans l’exploitation de chantiers de manutention de combustibles et de minéraux solides.

17 août 1961
De Worms Compagnie maritime et charbonnière : Conseil d’administration à l'assemblée générale. Au 31 décembre 1959, la flotte se composait de 15 navires. Vente du "Château-Petrus" à la Compagnie tunisienne de navigation - Cotunav ; vente dans le courant 1960 des "Cantenac", "Cérons", "Fronsac", "Château-Palmer" ; vente au début 1961 du "Château-Lafite" ; début 1960, incorporation à la flotte du "Château-Margaux". À la fin 1960, la flotte comptait 11 navires + la gérance du "Eldonia", sister-ship du "Yainville", appartenant à l'Union navale et entré en service en mai 1960. Début 1961, vente et remplacement du "Château-Latour" par un sister-ship du "Château-Margaux", entré en service le 13 mars 1961 et baptisé "Château-Lafite" ; le 7 mai 1961, entrée en service du minéralier charbonnier "Yainville". La flotte se compose de 11 navires dont 4 minéraliers charbonniers et 7 cargos pour des marchandises diverses.

31 août 1961
De René Vauclin : Article intitulé "Avec la croisière du s/s Château-Margaux, Hélène Gallet a rapporté une série de toiles éblouissantes".

Octobre 1961
Une charge de plastique explose au siège de la banque Worms.

18 octobre 1961
De Gilles Roche, Carrefour : Article intitulé "Née d’un sac de plâtre et d’un sac de charbon, voici la Maison Worms". « Comme au mois de mars dernier, une bombe avait éclaté devant le siège de la banque Rothschild, une charge de plastique a explosé la semaine dernière au siège de la banque Worms. Qui sont donc "MM. Worms & Cie" ? » Synthèse historique (1830-1961) et présentation des activités de la Maison.

23 octobre 1961
De Worms Compagnie maritime et charbonnière : Conseil d’administration. Démission de Raymond Meynial. Projet de concentration à Elbeuf avec MM. Mory & Cie et la Société charbonnière du port d’Elbeuf par la création d'une société qui porterait le nom de Société elbeuvienne de combustibles - Seleco.

31 décembre 1961
De Worms Compagnie maritime et charbonnière : [Extrait du rapport à l’assemblée générale du 26 novembre 1962.] Exercice 1961. Livraison du minéralier-charbonnier "Yainville" le 7 avril (tramping). Les opérations en Tunisie sont confiées à des sociétés de droit tunisien (consignations et manutentions) et à Oran, la représentation est confiée à la Société générale des transports maritimes. En excluant les chiffres d'affaires tunisien et oranais de la comparaison 1960/1961, on aboutit à une augmentation globale.
De Worms Compagnie maritime et charbonnière : Fiche sur la Société d'approvisionnement pour le chauffage central, SACC, évolution de cette participation depuis son entrée en portefeuille en 1931. Valeur nette chez Worms & Cie 2.953.600. Cession des 29.945 actions à Worms CMC pour un prix de revient de 11.400.000 F correspondant à 11.300.000 F (amortissements – art. 40) ; portées au bilan de Worms CMC pour un prix de revient de 100.000 F.
De Worms Compagnie maritime et charbonnière : Fiche sur la Société française de combustibles, SFC, évolution de cette participation depuis son entrée en portefeuille en 1943. Cession de Worms & Cie à Worms CMC de 4 parts pour une valeur de 14.000 F (2 à M. Leroy et 2 à M. Grédy). Participation chez Worms & Cie = 75 actions correspondant à un prix de revient de 318.455 F. Achat d’une action par Worms CMC (20.000 F) au bilan de laquelle SFC figure pour un total de 396 actions et un prix de revient de 2.370.000 F.
De Worms Compagnie maritime et charbonnière : Fiche sur les Établissements Trautmann – évolution de cette participation depuis son entrée en portefeuille en 1945. Cession de 20 parts pour une valeur de 20.000 F (10 à M. Leroy et 10 à M. Grédy). Cession à Worms CMC de la totalité des actions : 7.263 correspondant à un prix de revient de 1.525.000 F, à une valeur d’amortissements (art. 40) de 13.950.000 F et figurant au bilan de Worms CMC pour un prix de revient de 1.300.000 F.
De Worms Compagnie maritime et charbonnière : Fiche sur la société Lajugie & Cie – évolution de cette participation depuis son entrée en portefeuille en 1948. Cession par Worms & Cie à Worms CMC de la totalité des actions : 11.940 correspondant à une valeur nette chez Worms & Cie de 173.387 F, à un prix de revient de 14.000.000 F, à une valeur d’amortissements (art. 40) de 12.800.000 F et figurant au bilan de Worms CMC pour un prix de revient de 1.200.000 F.
De Worms Compagnie maritime et charbonnière : Fiche sur la société Lebègue de Bourdelière – évolution de cette participation depuis son entrée en portefeuille en 1949 et inscrite au bilan de Worms CMC pour un total de 298 actions et un prix de revient de 2.312.000 F.
De Worms Compagnie maritime et charbonnière : Fiche sur la Société d'exploitation rationnelle d'agglomérés et de charbons, Sérac. Valeur nette chez Worms & Cie : 20.000.001 F. Apport à Worms CMC : 4.500 titres, prix de revient : 50.000.000 F, inscrits au bilan sur cette base.
De Worms Compagnie maritime et charbonnière : Fiche sur la Société charbonnière et de manutention, Sochama – évolution de cette participation depuis son entrée en portefeuille en 1950. Valeur nette chez Worms & Cie et cession à Worms CMC des 597 actions pour un prix de revient de 10.100.000 F et une valeur d’amortissements (art.40) de 9.100.000 F. Inscription au bilan de Worms CMC pour un total de 597 actions et un prix de revient de 1.000.000 F.
De Worms Compagnie maritime et charbonnière : Fiche sur la Société Mancelle de réception et de manutention, Somarem. Valeur chez Worms & Cie et valeur de cession à Worms CMC.
De Worms Compagnie maritime et charbonnière : Fiche sur la Compagnie charbonnière Walter & Williams.
De Worms Compagnie maritime et charbonnière : Tableaux. Participations supérieures à 20% : Établissements Trautmann, Strasbourg (44%) ; Société d’exploitation rationnelle d’agglomérés et de combustibles - Sérac, Le Havre (50%) ; la Compagnie charbonnière de Provence, Toulon (88,8%) ; Socogilly - société des combustibles Gilly, Marseille (50%) ; Société charbonnière et de manutention - Sochama, Angoulême (25%) ; Lajugie & Cie, Périgueux (99,5%) ; Combustibles Lacaze-Treil, Toulouse (75,8%) ; Compagnie charbonnière Walter & Williams (99,9%) ; Lebègue de Bourdelière & Cie, Angoulême (99,3%) ; Chamar, Le Havre (30,6%) ; Société française des combustibles - SFC, Le Mans (99%) ; Société d'approvisionnement pour le chauffage central - SACC Paris (99,8%) et Saint-Germain (30%) ; Société des combustibles elbeuviens - Socombel (94%) ; Compagnie charbonnière dunkerquoise (30%) ; Société Mancelle de réception et de manutention - Somarem, Le Mans (50%). Participations inférieures à 20% : Société bordelaise d’agglomération - SBA (12,65%) ; Société de combustibles de la Basse-Loire - Socobal, Nantes (12,50%) ; Société rouennaise de distribution charbonnière - SRDC (17%) ; Trautmann & Cie, Nancy (5%) ; Établissements Carré Richard, Toulon (0,5%) ; Société commerciale d’affrètements et de combustibles - Scac ; Societa importazione combustibili - Sic, Milan (4%) ; Société maritime de charbonnages - SMC, Le Havre (3%) ; Société parisienne de réception de combustibles - Pareco (2,5%) ; Société rouennaise de transport et de réception en commun (1%) ; Charpol, Paris (14,5%) ; SA de distribution de gaz liquides de pétrole - Antargaz ; Société Laville & Cie, Lyon (10%) ; Union charbonnière et financière - Ucef, Paris (8,5%) ; Société financière et charbonnière - Sofichar, Paris (1%) ; Société pour l’utilisation et le développement des combustibles minéraux solides - Udeco, Paris (- 1%) ; Société d’investissement en équipement de l’énergie - IENER, Paris (- 1%) ; Société auxiliaire de gestion charbonnière portuaire - Sagec, Paris (2%) ; Société de contrôle et de documentation pour l’utilisation du charbon - Céduc, Paris ; Société de développement régional de Normandie (- 1%) ; Société pour l’expansion économique du bassin de l’Adour (- 1%) ; Société civile immobilière Châteaudun/Lafayette (2%) ; Société immobilière Opéra/Provence.
De Worms Compagnie maritime et charbonnière, Services combustibles : Portefeuille titres.
De Worms Compagnie maritime et charbonnière - Services combustibles : [Extrait d’un tableau daté au 31 décembre 1962 et intitulé "Statistiques d'exploitation (1959 à 1962)". Activité d’ensemble Worms – France et exportation (facturations, expéditions) : tonnages et chiffres d’affaires concernant les charbons, les combustibles liquides, les combustibles gazeux, les manutentions-transit-consignations, les appareils de chauffage. Activités des succursales Worms d’après les mêmes critères pour Paris, Bayonne, Bordeaux, Le Havre, Marseille, Nantes, Tours, Rouen, Elbeuf, Le Mans (1961, 1962). Activités des principales filiales d’après les mêmes critères pour la Compagnie charbonnière de Provence, les Établissements Trautmann, Société d’exploitation rationnelle des agglomérés et du charbon, la Compagnie havraise de manutentions rationnelles (1958/1959-1961/1962), la société des combustibles Gilly (1960-1962).

Back to archives from 1961