1924.00.00.Recueil des informations de janvier à décembre

Ce recueil recense chronologiquement les données collectées sur l'année citée en référence, dans :

  • les copies de lettres à la presse1,
  • les courriers, notes, rapports, circulaires, accords, traités... (originaux ou duplicatas) émanant de la direction générale de la Maison, des départements maritimes et combustibles, des chantiers de constructions navales du Trait, ainsi que des succursales françaises et étrangères. Les dossiers d'où proviennent ces pièces ont été classés "tels quels" par les services qui les ont produits. Répertoriés par objet et non par date, ils couvrent – ensemble – une période allant de la fin du 19ème siècle au début des années 1960. Une notice située à la fin du présent article, reproduit le descriptif qui est fait des archives les plus significatives sur les bordereaux d'inventaire,
  • les synthèses réalisées par la Maison et notamment :
    • "Historique de la succursale de Newcastle (1848-1948)", classé en 1948
    • "Historique de la succursale de Port-Saïd, relations avec l'Égypte (1869-1948)", daté du 16 juin 1948.

A ces informations s'ajoutent celles provenant :

  • des services administratifs : état civil, tribunal de commerce...
  • des annuaires et minutes notariales...
  • de la presse, des revues professionnelles et ouvrages d'histoire...

Les documents d'où sont extraits les renseignements rassemblés dans ce recueil sont consultables à partir de ce fichier en cliquant sur l'intitulé de chacun d'eux (en bleu + soulignement).

1 : Ce corpus n'a pas fait l'objet d'un dépouillement exhaustif comme cela a été le cas pour les chronos de correspondance datant du 19ème siècle. Les copies de lettres reçues entre 1922 et 1929 manquent.

 

Inventaire chronologique des archives numérisées
et des renseignements ou extraits collectés dans les copies de lettres et les dossiers

[Documents pluriannuels]
1911-1943
De Worms & Cie Le Havre : Charbons. Amortissements (dont usine d'agglomération de Graville). Relevés annuels et correspondance échangée avec Paris sur le suivi des écritures comptables.
1913/1923-1924
Des Services combustibles : Statistiques. Importations de combustibles minéraux en France ; importations des charbons suivant leur origine, consommation française suivant l'origine et répartition entre houille, agglomérés et cokes.
1919-1927
Bilans annuels de la Maison.
1923-1947
Tableau [non daté, classé en 1947] : Tonnages annuels du cabotage national et international (entre la France et les Pays Baltes, Pologne, Allemagne, Belgique, Angleterre, Espagne, Danemark, Finlande, Irlande, Norvège, Suède, côtes occidentales d'Afrique).
2ème semestre 1923-2ème semestre 1927
Registre des chartes-parties.
1924-1932
Registre d'inventaire de la Maison.

5 janvier 1924
Des Ateliers et Chantiers de la Seine-Maritime, Le Trait : Lancement du "Vaccares" pour le compte de la Société anonyme de navigation Daher.

15 janvier 1924
Du sénateur Cadilhon au ministre des Travaux publics : Rapport relatif à la création d'un courant d'écoulement du charbon sarrois vers le marché français du littoral de la Manche et de l'Atlantique.

Février 1924
De Worms & Cie : Circulaire. Remplacement de Victor Frémont, directeur de la succursale du Havre, département charbons, par son gendre, Louis Vignet, antérieurement directeur des succursales de Duisbourg-Ruhrort et de Gand.
Des Services maritimes : Pays baltes. "Pomerol" pris dans les glaces en mer Baltique.

11 février 1924
De Worms & Cie Le Havre : [Extrait d'une note datée du 25 mai 1928.] Dépôt au conseil de Prud'hommes d'un modèle représentant une bande circulaire sur tous les boulets Worms.

16 mars 1924
De Claude Bassuel, Le Havre : [Extrait d'un article intitulé "Vieux Navires havrais, Marguerite-Franchetti, Frédéric-Franck, Hypolite-Worms" et daté de novembre 1947.] Alors que le "Hypolite-Worms" fait route sur Le Havre, en pleine brume, et se trouve au large de la Hève, il est abordé par le vapeur anglais "Sarthe", de la Royal Mail Steam Packet Cy. Largement éventré, il coule très rapidement et n'est pas relevé.
De Worms & Cie : [Extrait d'un historique de la flotte, daté du 29 mai 1937.] « En mars 1924, l'"Hypolite-Worms", le plus ancien navire de la flotte (42 ans), coule en vue de La Hève à la suite d'une collision. »

20 mars 1924
De Worms & Cie Le Havre, à Bergenske Baltic Transports Ltd : « Résultats en compte-commun pour l'année 1923... Afin de nous permettre l'établissement de notre compte général "pool" France et Belgique rigoureusement conforme à nos conventions, nous vous serions obligés de bien vouloir préalablement nous confirmer votre bon accord sur la liste ci-après relevée de nos livres, des différents navires affrétés reçus par nous en consignation et dont les demi-bénéfices constituent le solde à votre crédit de notre compte "pool" 1923... »

1er avril 1924
Des Ateliers et Chantiers de la Seine-Maritime, Le Trait : Lancement d'un ponton-grue.

11 avril 1924
De Roger Mennevée : [Extrait de l'article intitulé "La Banque Worms - Histoire générale - Les débuts de M. Hypolite Worms (2ème du nom)", paru dans Les Documents de l'agence indépendante d'informations internationales en mai 1948.] Réélection de Paul René Leroy au conseil d'administration de la Banque nationale de crédit.

17 avril 1924
Des Ateliers et Chantiers de la Seine-Maritime, Le Trait : Lancement des "P.C. 51" et "P.C. 52", pour le compte des Ponts et Chaussées.

8 mai 1924
Bergenske Baltic Transports Ltd : « Je me permets d'abord de rappeler les grandes lignes de notre accord :
1° - dans tous les ports baltes autres que Danzig, c'est-à-dire Pillau, Koenigsberg, Memel, Libau, Windau, Riga et Reval ; la Bergenske aura la représentation de tous les bateaux nous appartenant, ou contrôlés par nous et s'occupera des opérations que nous pourrions avoir à traiter : recherche de la clientèle, réexpédition de la marchandise, manutentions, etc. D'autre part, la Bergenske affrétera les bateaux nécessaires pour le transport de toutes les marchandises destinées à la France ou à la Belgique, et que nous ne pourrions charger sur nos propres vapeurs.
Pour tout le trafic de la Baltique vers la France et la Belgique, la Bergenske travaillera en notre nom, et les bénéfices réalisés seront partagés par moitié.
2° - A Danzig lorsque des lots de marchandises et des cargaisons homogènes ne pourront être enlevés par nos vapeurs, la totalité de l'affrètement du tonnage à la sortie sera effectuée par la Bergenske pour notre compte, et les résultats de chaque opération passés au compte commun comme pour tous les ports de la Baltique.
3° - Les navires affrétés nous seront consignés.
4° - La Bergenske remettra à nos navires tout son trafic pour la France et la Belgique.
5° - Toutes les marchandises dont le transport donnera lieu à affrètement, seront arrêtées par les deux maisons de Danzig, qui se consulteront également pour l'affrètement.
6° - Les questions ayant trait à la politique générale en Baltique seront traitées avec la direction de nos Services maritimes... »

19 mai 1924
De Roger Mennevée : [Extraits de deux articles parus sous le titre "La Banque Worms - Histoire générale", dans Les Documents de l'agence indépendante d'informations internationales en février 1949 et mars 1949.] En 1924, le groupe Powell-Duffryn et Worms et Cie prenaient le contrôle de la Compagnie rouennaise de déchargements, société anonyme française, constituée pour une durée de 45 ans par acte du 8 mars 1917, passé à Londres, par Wm Cory and Son Ltd, de Londres. (Statuts aux Petites affiches de Paris du 20 juin 1917.) La société fondatrice avait obtenu - convention du 10 juillet 1917 publiée au Journal officiel du 20 juillet - une concession d'établissement et d'exploitation sur la rive gauche de la Seine, commune du Grand-Quevilly - sur un terrain appartenant à sa filiale dite Société française Wm Cory et Cie, mais déjà expropriée à cet effet - d'un quai ou appontement et d'un outillage public pour la réception des charbons... Par décision de l'assemblée générale extraordinaire du 19 mai 1924, le capital social avait été porté de 2.750.000 F à 5 millions par l'émission au pair de 4.500 actions de 500 F qui furent souscrites par la Compagnie charbonnière de manutentions et de transports (4.450 titres), le groupe Powell-Duffryn et Worms et Cie. Cette opération consacrait la prise de contrôle de la Compagnie rouennaise de déchargements par le groupe Powell-Duffryn et Worms et Cie, par l'intermédiaire de la Compagnie charbonnière de manutentions et de transports, et le siège social de la Compagnie rouennaise était en même temps, transféré à Rouen, 4, rue de Buffon (insertion aux Petites Affiches du 25 janvier 1925).

20 juin 1924
Des Ateliers et Chantiers de la Seine-Maritime : A la Société normande de distribution d'eau, de gaz et d'électricité. Dissolution

22 juin 1924
Des Ateliers et Chantiers de la Seine-Maritime, Le Trait : Lancement du cargo "Château-Lafite" pour le compte de Worms & Cie.
De L'Ouest-Éclair : [Extrait du numéro du 24 juin 1924.] « Lancement de navire - Le Havre, 23 juin. Le steamer "Château-Lafite" qui a été lancé hier après-midi des Chantiers du Trait est entré au Havre la nuit dernière par ses propres moyens. »
Du Journal du Trait : [Extrait du numéro du 26 juin 1924.] « Le lancement du "Château-Lafite" fut précédé de la mise à l'eau de deux pontons destinés à la Compagnie générale transatlantique et de deux chalands à clapets pour le services des Ponts et Chaussées de la Seine-Inférieure. Si l'on considère que la durée totale de ces opérations fut de moins de deux heures, il faut convenir qu'il y a là une belle performance à l'actif des Ateliers et Chantiers de la Seine-Maritime. »
Des Ateliers et Chantiers de la Seine-Maritime, Le Trait : Caractéristiques des vapeurs "Château-Lafite" et  "Château-Yquem".
De Worms & Cie : [Extrait d'un historique de la flotte, daté du 29 mai 1937.] « Dans cette même année 1924, les Ateliers et Chantiers de la Seine-Maritime livrent le premier d'une paire de navires qui lui ont été commandés en vue de desservir les ports de Baltique, y compris Petrograd, c'est le "Château-Lafite", son sister-ship "Château-Yquem" sera livré 7 mois plus tard en février 1925. Ces deux vapeurs ont un port en lourd de 3.350 tonnes, ils sont du type à deux ponts avec gaillard et longue dunette, ils ont 4 panneaux desservis par des mâts de charge doubles. Le panneau n°2 qui est de grandes dimensions est en outre pourvu du levage de 2 grues à vapeur. Ces navires comportent des emménagements confortables pour 10 passagers, leur vitesse aux essais atteint 12 noeuds. »
"Château-Lafite" : Iconographie.

Juillet 1924
De Roger Mennevée : [Extrait de l'article intitulé "La Banque Worms - Histoire générale - Les débuts de M. Hypolite Worms (2ème du nom)", paru dans Les Documents de l'agence indépendante d'informations internationales en mai 1948.] Paul René Leroy entre comme représentant de la Banque nationale de crédit, en juillet 1924, au premier conseil d'administration de la Société de transbordement du port de Strasbourg.

21 juillet 1924
De Worms & Cie Le Havre : [Extrait d'une note datée du 25 mai 1928.] Dépôt au conseil de Prud'hommes de la marque Anthraboulets.

6 août 1924
Des Ateliers et Chantiers de la Seine-Maritime, Le Trait : Lancement des "P.C. 55" et "P.C. 56", pour le compte des Ponts et Chaussées.

3 septembre 1924
Des Ateliers et Chantiers de la Seine-Maritime, Le Trait : Lancement du "Balidar", pour le compte de la chambre de commerce de Dieppe.

6 octobre 1924
De Worms & Cie Anvers : Relevé des navires, arrivées, départs, tonnages, destination (ports en France) et des commissions, relatifs aux charbons allemands expédiés en septembre 1924 pour compte de l'Office des charbons des secteurs électriques.

9 octobre 1924
De Worms & Cie Port-Saïd : Beyrouth - inscription au registre du commerce. Fiche des principaux renseignements extraits des statuts de Worms & Cie.

13 novembre 1924
Du conseil des Prud'hommes, Le Havre : Dépôt d'un dessin représentant le boulet ovoïde fabriqué par la Maison dans son usine d'agglomérés de houille et vendu sous le nom générique de "Boulets Worms" et "Anthraboulets Worms", dont la propriété exclusive lui est réservée pendant cinq ans. [Voir note datée du 25 mai 1928.]

1er décembre 1924
De Worms & Cie Anvers : Relevé des navires, arrivées, départs, tonnages, destination (ports en France) et des commissions, relatifs aux charbons allemands expédiés en novembre 1924 pour compte de l'Office des charbons des secteurs électriques.

14 décembre 1924
Des Ateliers et Chantiers de la Seine-Maritime, Le Trait : Lancement du "Leo", pour le compte de Det Bergenske Dampskibsselskabs A/S (Norvège).

24 décembre 1924
De Worms & Cie : Beyrouth. « Nous prenons la décision de fermer notre agence et de nous défaire de notre matériel. » Cession du matériel d'acconage à la Société France-Méditerranée. 

Conteneur

B-A

Informations portées sur les bordereaux d'archivage
(B-A = boîte archives)

W/164

817

Worms & Cie Alger
Opérations courantes de la succursale ; relations avec Watts Watts & Co.'s depot (1923-1924) et contrats conclus.

W/164

817

Worms & Cie Alexandrie
Correspondance et suivi des opérations (1921-1935).

W/186

923

Armement - Offres d'achat et vente de navires (1920-1952).

W188

935

Compagnie générale transatlantique - CGT (1922-1939).
Des Services maritimes : Concurrence sur la ligne de Dantzig (1922-1924).

W197

978

Beyrouth - Alexandrette - Alexandrie - Mersina - Port Soudan - Périm (1918-1928)
De Worms & Cie Port-Saïd : Ouverture d'une succursale à Mersina, en Turquie.
De Worms & Cie Port-Saïd : Projet de création d'un dépôt charbonnier à Port Soudan (mer Rouge) en représailles de la concurrence exercée depuis ce port par Mitchell Cotts & Co. contre les intérêts de la Maison à Port-Saïd. Ce rival a notamment attiré à Port Soudan, bien qu'exceptionnellement, Alfred Holt & Co., l'un des plus gros clients de la succursale d'Égypte. L'argument est le prix inférieur des charbons sud-africains (Natal et Transvaal) à celui des qualités anglaises, extrêmement élevé. Toutefois cette compétition se montre peu menaçante dans la mesure où elle est liée au trafic des tramp-steamers qui transportent des marchandises à Port Soudan mais ne font pas partie de la clientèle de la Maison. Un projet équivalent est étudié à Périm où est détournée une partie de la clientèle, dont Alfred Holt qui s'intéresse à ce port pour sa situation géographique.
[Voir 24 décembre 1924.]

W/209

1040

Services charbons : Charbons étrangers (1919-1929)
A Worms & Cie Bordeaux : La Maison accepte une offre pour une cargaison de 1.200 à 2.000 tonnes de charbon de la Sarre ; elle demande des informations à la succursale sur la clientèle perdue par suite de la baisse du franc qui empêche certains consommateurs de s'approvisionner en charbons anglais et les oblige à s'adresser aux houillères françaises. Possibilité de réexpédier de Bordeaux sur Rochefort et Bayonne. - Trafic des poteaux des mines landais (1921-1924) vers la Sarre par l'intermédiaire de Worms & Cie Bordeaux et Worms & Cie Rotterdam, qui organise avec Duisburg et Anvers le transport des charbons sarrois sur la France.

W/210

1043

Services charbons - contrats divers (1913-1931)
De Worms & Cie Cardiff : Contrats de remorquage (1918-1931). Depuis 1914 environ, Worms & Cie, Chargeurs réunis, Havraise, Messageries... et selon les années, Sud Atlantique, Maurel Frères, Armateurs français...sont liés par contrat à la Maison J. Davies qui assure les opérations de remorquage dans le port de Cardiff.
Société gazière des achats en commun (1921-1927). Worms & Cie est son agent pour la réception et la manutention des cargaisons de charbon qui lui sont destinées à Rochefort, Bordeaux, Bayonne et Marseille. Dans ce dernier port, la succursale se charge d'approvisionner la Compagnie du gaz.
France et Étranger. Échange de correspondance (1922-1926).
Office des charbons des secteurs électriques (1922-1928). Transport de 30.000 tonnes d'Anvers sur Rouen. Transport de Gand à Rouen... Contrats avec les Armateurs français.

W/210

1046

Worms & Cie - Le Havre : Flotte (1906-1924)
[Voir mars 1924.]
NB : Cette boîte archives contient des notes non datées sur l'échouement du "Château-Palmer" dans l'Elbe (avec mention des merchants bankers Lazard et Warbury, sis à Hambourg).

W/210

1047

Service charbons - Succursales de Rochefort, Limoges, Bayonne, Pasajes, Strasbourg (1901-1928)
Worms & Cie Rochefort : Parc de Mouillepied, concession de la Chambre de commerce ; référence à Delmas Vieljeux et à Faustin (1922-1924).
Worms & Cie Bayonne : Soudières de l'Adour (société dans le capital de laquelle l'État possède une part importante) ; elles approchent à plusieurs reprises Worms & Cie Bayonne pour l'approvisionnement de leurs usines ; les besoins sont estimés à 5.000 tonnes/jour. Il est impossible de savoir si l'affaire a abouti. Alimentation des Salines (1923-1925).
Worms & Cie Bayonne v/s concurrents (1924-1928) : Compagnie française des mines Powell Duffryn, cf. Soudières de l'Adour. Meyler & Cie, compétition sur l'Espagne.

W/214

1067

Direction générale des Services charbons : Office commercial français aux Pays-Bas (1921-1935)
Notes et correspondance.

W/222

1103

Services charbons - Divers (1920-1941)
1er semestre 1924, 300 à 400 puits ont été fermés en Angleterre momentanément ou définitivement. Depuis la Première Guerre mondiale, les houillères françaises tentent d'augmenter leur production. Abondance du charbon sur le carreau des mines de la Ruhr et de la Pologne.

W/222

1104

Services charbons - Divers (1924-1957)
Renseignements demandés par M. Drouet en qualité de rapporteur du Tribunal de commerce de la Seine. Droits payés en trop sur une cargaison de charbon américain.

 

Retour aux archives de 1924