1904.00.00.Recueil des informations de janvier à décembre

Ce recueil recense chronologiquement les données collectées sur l'année citée en référence, dans :

  • les copies de lettres à la presse1,
  • les doubles des courriers reçus par le siège, à Paris, entre 1903 et 19082,
  • la correspondance, les notes, rapports, circulaires, accords, traités... (originaux ou duplicatas) émanant de la direction générale de la Maison, des départements maritimes et combustibles, ainsi que des succursales françaises et étrangères. Les dossiers d'où proviennent ces pièces ont été classés "tels quels" par les services qui les ont produits. Répertoriés par objet et non par date, ils couvrent – ensemble – une période allant de la fin du 19ème siècle au début des années 1960. Une notice située à la fin du présent article, reproduit le descriptif qui est fait des archives les plus significatives sur les bordereaux d'inventaire,
  • les synthèses réalisées par la Maison et notamment :
    • "Historique de la succursale de Newcastle (1848-1948)", classé en 1948
    • "Historique de la succursale de Port-Saïd, relations avec l'Égypte (1869-1948)", daté du 16 juin 1948
    • "Historique de Worms & Cie – 2ème partie (1877-1911)", daté du 27 avril 1948.

A ces informations s'ajoutent celles recueillies :

  • auprès des services administratifs : état civil, tribunal de commerce...
  • dans les annuaires et les minutes notariales...
  • dans la presse, les revues professionnelles et les ouvrages d'histoire...

Les documents d'où sont extraits les renseignements rassemblés dans ce recueil sont consultables à partir de ce fichier en cliquant sur l'intitulé de chacun d'eux (en bleu + soulignement).

1+2 Ces corpus n'ont pas fait l'objet d'un dépouillement exhaustif comme cela a été le cas pour les chronos de correspondance datant du 19ème siècle.

 

Inventaire chronologique des archives numérisées
et des renseignements ou extraits collectés dans les copies de lettres et les dossiers

 

[Documents pluriannuels]
10 juillet 1871-10 février 1919
Registre des navires.
28 décembre 1881-5 janvier 1906
Copies de lettres. Circulaires aux capitaines de navires.
1887-1914
De Worms & Cie Bayonne : [Extrait d'une note datée de 1914.] "Prix moyens des charbons à gaz de Newcastle sur wagon Bayonne, de 1887 à 1914".
1896-1918
Bilans annuels de la Maison.
29 août 1904-31 mars 1905
Journal de comptabilité.

[Informations sans dates précises]
De Worms & Cie : [Extrait d'une note datée d'août 1948.] Historique de la ligne Dunkerque-Hambourg (1894-1906).
De Worms & Cie Alger : Notes et de relevés mensuels des contrats de charbon de soute. [Ces documents ont été conservés en tant que témoignages du fonctionnement quotidien de la succursale.]
A partir de 1904, les têtes de lettres de M. Samuel & Co. deviennent M. Samuel & Co. managers of the Shell Transport & Trading Cy Ltd, 19/21 Billiter Street, Londres.
De Worms & Cie : Dossier intitulé "30% - Détaxe à réclamer à la fin de chaque année aux Messageries maritimes sur les passages du personnel de la Maison". Relevés depuis 1892.

8 janvier 1904
A Worms & Cie Port-Saïd : Marine Russe. « Nos amis Burness nous ont communiqué le télégramme qu'ils vous ont adressé le 5 courant à la suite de leur lettre du 1er relativement aux vapeurs de guerre japonais "Kasuga" et "Nisshim". Vous nous avions bien prévu que l'état de vos stocks à Suez d'une part et l'accumulation d'ordres aussi importants des quatre navires de guerre russes et japonais à exécuter dans l'espace de quatre jours vous obligerait à envoyer quelques chalands de charbon à Suez non seulement pour y porter le charbon qui vous manquerait mais encore des hommes entraînés pour le rapide embarquement... Mais nous n'avions pas pensé un moment-là qu'il pût s'agir de réclamer une compensation à MM. Mitsui & Co. pour les difficultés d'exécution de cet ordre inattendu. Toutefois, nous nous sommes mis en communication avec eux par l'entremise de nos amis de Londres, et nous les avons trouvés comme toujours très bien disposés en notre faveur, mais c'est une raison de plus de ne pas en abuser. Pour vous dire toute notre pensée, nous envisagions la question autrement que vous et bien qu'il soit absolument certain qu'il serait absolument déraisonnable de la part d'un client quelconque d'attendre qu'il puisse en tout temps toucher à Suez, où on ne charbonne qu'exceptionnellement, avec des demandes aussi énormes, dépassant la vente d'une année ordinaire... Il n'est pas moins certain que vous êtes absolument liés et tenus d'exécuter les engagements que nous avons pris d'une part avec la Marine russe par le récent contrat dont nous vous avons avisé la signature, et d'autre part avec MM. Mitsui & Co. par nos amis Burness et qu'il ne vous reste qu'à vous exécuter galamment et à faire ses livraisons comme vous avez coutume de les faire, c'est-à-dire aussi rapidement et bien que les circonstances le permettront. Nous comptons bien que non seulement vous saurez faire en sorte que les quatre commandements fassent des rapports favorables sur la façon dont l'opération aura été accomplie, mais encore que vous ne donnerez pas à MM. Mitsui & Co. l'occasion de nous retirer la moindre partie de la confiance qu'ils ont mise jusqu'ici dans votre façon de travailler. »

15 janvier 1904
A Worms & Cie Port-Saïd : « Flotte Volontaire Russe. Un quart obtenu par Cory. Sommes disposés à céder notre part à Wills & Co. Ltd. Marine russe. Il a été heureux que le grand transport école "Okean" ait charbonné chez vous le 31 décembre et que vous ayez pu ainsi lui livrer encore 675 tonnes et Port-Saïd & Suez Co 525 tonnes tandis que le lendemain la fourniture serait allée à Wills & Co. Nous ne sommes pas d'accord sur les chiffres pour 1903. Au lieu de 1.625 tonnes fournies par nous et 1.575 pour nos voisins, nous trouvons qu'il a été facturé, fournies par nous, 1.675 tonnes et fournies par Port-Saïd & Suez Co 1.575 tonnes.
A Worms & Cie Suez : Port-Saïd dit que chacune de nos maisons a fourni 325 tonnes. Nous trouvons 287 tonnes pour chaque maison en février ; 927,½ tonnes en avril ; 325 tonnes en octobre. Total 1.539 tonnes. « Vapeurs japonais et russes. Votre télégramme à notre grande déception nous a appris que vos fournitures aux deux vapeurs japonais qui devaient être de 1.600 tonnes se réduisent à... Il semblerait que les navires japonais ont la plus grande hâte de fuir les eaux égyptiennes. »
A Shell Transport & Trading Cy Ltd, Londres : « We have just glanced at the proposal agreement with the Asiatic Petroleum Co, as compared with the old one with the Shell Co. » Asiatic Petroleum Co. Cette compagnie paraît satisfaite de la marche actuelle des ventes de kérosène.

22 janvier 1904
A Worms & Cie Port-Saïd : « Nippon Yusen Kaisha. Le mystère des deux navires partis de Gênes n'a pas duré 24 heures et quant à la Nippon, la suspension de ses services a été annoncée par tous les journaux (nous souhaitons une solution pacifique, en particulier parce qu'il serait désagréable de perdre la clientèle de la Nippon chez vous et à Marseille). »
A Worms & Cie Suez : « En ce qui concerne les Russes nous notons que vous avez fourni à l'"Osliabia" en rade 2.011 tonnes en deux jours et demi. MM. Boeckel ne nous ont pas encore envoyé le contrat de la Marine Russe et nous le réclamons. »

26 janvier 1904
A Charles Durbec, Worms & Cie Marseille : Société de transbordements maritimes. Société Estier. Anthracites.

28 janvier 1904
A Paul Boeckel & Co., Saint-Pétersbourg : « Suez. We are obliged for the certificate translation of the contract which you have sent us and we shall forward to our Suez branch. »

29 janvier 1904
A Worms & Cie Suez : « Japon. Nous ne pouvons que vous complimenter de ce que vous avez fait au sujet du "Kasuga" et "Nishim". »

4 février 1904
De M. Benjamin, Shell Transport & Trading Cy Ltd, Londres : « You would remember that the Egyptian business was entirely built up by us under circumstances of difficulties &perhaps, with an amount of success which you would probably be prepared to admit. »

5 février 1904
Guerre russo-japonaise : rupture.
A Worms & Cie Port-Saïd : « Flotte Volontaire Russe. Ce contrat est bien pour trois quarts entre les mains de Wills & Co. et un quart à Cory Bros. »
A [Worms & Cie Port-Saïd] : « Pour ce qui est des sous agences de Mansourah et Zagazig, nous voyons dans cet incident une nouvelle preuve de la nécessité d'exercer sur toutes ces sous agences un contrôle efficace et incessant ; nous y voyons également une fois de plus quelle somme d'attention et de travail demande la direction des affaires kérosène et liquide fuel. »
A Worms & Cie Port Tewfik : Marines japonaise et russe. « Nous vous accusons réception de votre lettre du 19 janvier dernier qui nous confirmait votre télégramme du 15 relatif à vos livraisons de charbon aux navires de guerre japonais "Kasuga" & "Nisshim". Nous avons lu avec intérêt les détails sur les motifs qui ont déterminé les commandants à ne prendre chez vous que la quantité de charbon strictement nécessaire pour atteindre Aden et Perim respectivement. Nous nous sommes parfaitement expliqués à l'avance la nervosité des commandants anxieux de mettre quelque distance entre leurs navires et les croiseurs russes qui les talonnaient, mais alors il eut mieux valu se rendre compte de cette situation dès le début au lieu de nous commander ferme 1.600 tonnes de charbon pour n'en prendre que 600 et de nous inciter à faire les frais pour un dispatche exceptionnel. Toutefois par le fait vous que vous avez eu une si belle fourniture à partager avec vos voisins pour les cuirassés "Dimitri Douskoi" et "Osliabia" aussitôt après le départ des Japonais, il n'y avait pas à regretter les mesures de précautions prises par la maison de Port-Saïd pour assurer le plein embarquement du charbon. »

12 février 1904
A Worms & Cie Port-Saïd : « Nippon Yusen Kaicha (NYK). Les prévisions sur la situation politique se sont malheureusement réalisées et vous allez être privés de cette importante clientèle pour un temps indéterminé. »

18 février 1904
D'H. Follin, Worms & Cie Le Havre, aux capitaines de la flotte : Circulaire. « Liste des agents auxquels les capitaines de nos Vapeurs devront s'adresser en cas de relâche éventuelle dans l'un des ports suivants de la côte sud d'Angleterre. » Portland : G .H. Collins & Co. Ltd ; Dartmouth : G. H. Collins & Co. Ltd ; Plymouth : Bellamy & Co. ; Falmouth : Cox. & Co.
De Worms & Cie Alger : « Nous avons eu hier encore le chagrin de voir un de nos anciens clients pris par le Kohlen Deutsch Syndikat. Le s/s "Plitvice" appartenant à la Società in Axioni Ungaro Croata per la Navigazione Libera a été fourni par eux avec environ 400 tonnes. Nous n'avons pas apprendre le prix mais probablement c'était à 19/ avec un fort rabais. »

2 mai 1904
De Worms & Cie : Circulaire. Une procuration générale est donnée à Michel Goudchaux, fils de Henri Goudchaux. [Information mentionnée dans un historique, non daté, classé en 1944.]
De Roger Mennevée : [Extrait de l'article intitulé "La Banque Worms - Histoire générale - Les débuts de M. Hypolite Worms (2ème du nom)", paru dans Les Documents de l'agence indépendante d'informations internationales en mai 1948.] Michel Goudchaux « avait fait ses études à l'École des hautes études commerciales ».

13 mai 1904
A Worms & Cie Port-Saïd : « Marine Russe. Il est bien entendu que s'il y avait eu lieu de constituer un stock de 9.000 tonnes à Suez, nos voisins, MM. Lambert, en devraient faire la moitié. Nous ne sommes pas plus avancés que précédemment sur les intentions de l'Amirauté russe. Nous nous demandons du reste toujours, pour le cas où l'escadre de la Baltique irait en Extrême-Orient et prendrait la voie du Canal, comment les instructions du gouvernement khédivial vous permettraient de livrer à cette escadre à Suez des quantités de charbon de quelque importance. »
A [Worms & Cie Port-Saïd] : « Asiatic Petroleum Co. Nous avons pris note de ce qui a trait à de nouvelles installations à Port-Saïd, Ziftah et Chibin et Kanator - Dessouk étant mis de côté. »

21 mai 1904
De Worms & Cie Angoulême : Circulaire. Fourniture de charbons anglais pour les battages à vapeur.

27 mai 1904
A Worms & Cie Port-Saïd : « Amirauté Russe. Notre sentiment est que si les Russes envoient leur escadre en Extrême-Orient, elle passera par le Canal mais l'Amirauté russe prendra des précautions pour la faire accompagner par un convoi de charbonniers qui la garantisse contre l'application stricte en Égypte et plus loin des lois de neutralité. Dans ces conditions, il est aussi impossible que jamais de songer à renforcer notre stock de Suez qui est plus que suffisant encore pour vos besoins normaux puisque vos deux clients les plus importants et pour ainsi dire les seuls ne peuvent s'y approvisionner par suite de l'état de guerre. »

24 juin 1904
A Worms & Cie Port-Saïd : « NYK. Nous notons que cette Compagnie vient de vous aviser qu'en outre des trois steamers de Bucknall elle vient d'affréter trois Blue femmels qui comme les premiers devront être traités tout comme s'ils appartenaient à la Nippon. Nous espérons bien avec vous qu'ils vous prendront de fortes quantités de charbon à la sortie. Nous avons vu l'un de nos amis de Saint-Pétersbourg venu expressément nous voir pour s'assurer de la possibilité qu'il y aurait pour vous de fournir à Suez de 15 à 20.000 tonnes de charbon à l'Amirauté russe. Cette escadre (qui partira de Cronstadt vers le 15 août) sera accompagnée d'une importante flotte de colliers qui devra charbonner dans le Canal et y compléter ses soutes de façon à porter à destination finale la plus forte quantité possible de charbon. Nous ne nous embarquons dans l'exécution d'une pareille fourniture que lorsque des conditions spéciales nous donnant toute sécurité auront été débattues et acceptées par l'Amirauté. Il nous semble que la quantité de 15 à 20.000 tonnes à fournir à Suez est exagéré. Reste à examiner comment sera appliquée dans cette circonstance le règlement paru au Journal officiel égyptien du 10 février dont vous nous avez envoyé copie. »

26 juillet 1904
Entre Worms & Cie et Asiatic Petroleum Cy Ltd : Accord. « 1. The Asiatic Petroleum Cy Ltd shall employ the firm (Worms & Co.) to act on behalf of the Company as agent in connection with the petroleum business. a. The harbours Port Said, Suez and Alexandria. b. So much the hinterland as can or may be more economically reached by the means of transport at the disposal of the Company than from any other port. c. Any neighbouring ports of Egypt to which the Company does not or may not hereafter ship direct. 2. The said agreement shall take effect as from the 1st July 1903 and continue unless previously determined hereinafter until 1st January 1908. 3. The firm shall undertake and perform all such duties as the Petroleum business of the Company shall require. 4. The firm shall provide all such office accommodation and staff as the Petroleum business of the Company shall from time to time require. 5. Remuneration of the firm shall be a commission of 2% upon the gross actual receipt from sales of petroleum sold by them. Commission of 6 pence per ton for the liquid fuel supplied as bunker to ships of the Company and 1/ per ton for liquid fuel sold to others customers. A fee of £.4 per steamer for the agency of the ships of the Company. 7. The firm undertakes to their utmost that all installations and plant are maintained in good order and conditions at the expenses of the owners. [...] 16. The word petroleum throughout this agreement shall be taken to include all the products of crude petroleum. »
Entre Worms & Cie et Shell Transport & Trading Cy Ltd : Accord. « Whereas by an agreement dated the 30th day of March 1898, it was agreed that the Company should employ Worms & Co. to act on behalf of the Company as exclusive agent of the Company for all purpose connected with the petroleum business of the Company at Port Said, Alexandria, Suez and Cairo and that Worms & Co. as such agents should undertake and perform all such duties at Port Said, Alexandria, Suez and Cairo, as the petroleum business of the Company should require and whereas the Company are the owners of or are interested in certain installations of property at Port Said, Alexandria, Suez and Cairo and are also the owners of certain steamships and Company have heretofore looked after... and whereas a Company has recently been formed called... the Asiatic Petroleum Cy Ltd... which Company has leased the said installation and property... and whereas it has been arranged that the said agreement dated 30th day of March 1898, made between the parties hereto shall be cancelled and that a new agreement shall be entered into between Worms & Co. and the Asiatic... and whereas Worms & Co. have applied to the Company to consent to the said agreement and to cancel the said agreement which the Company has agreed to do upon the terms and conditions herein after contained... now it is hereby agreed as follows: Worms & Co. shall continue to look after and safeguard the right and interests of the Company as owners in the said installations and properties of the Company at Port Said, Alexandria, Suez and Cairo. Worms & Co. shall have a permanent address in London for service of all notices and processes... The following shall be their address namely c/o MM. James Burness & Sons,128 Leaden... »

5 août 1904
A Worms & Cie Port-Saïd : « Il est très probable que si "l'Orel" transformé en bateau hôpital charbonne par le Canal c'est à Port-Saïd qu'il fera le plein de ses soutes puisque son tirant d'eau ne lui fera certainement pas comme aux cuirassés une obligation de ne charbonner qu'en rade de Suez. Dans ce cas il devra charbonner avec nos voisins qui ont le contrat de la marine russe à Port-Saïd. Quant au "Pete.." et au "Smol..", il est bien évident qu'étant sous pavillon de guerre, il doivent charbonner à Suez s'ils le demandent, en vertu du marché que vous avez et autant que le permettent les autorités égyptiennes. »

19 août 1904
A [Worms & Cie Port-Saïd] : « MM. Samuel & Co. Vous trouverez sous ce pli, copie du nouvel agrément que nous avons signé avec vos amis en remplacement de l'ancien. »

Septembre 1904
De Worms & Cie Alger : « S/s "Galaxidion". Ce navire, ayant débarqué ses pèlerins à Matifou pour y faire leur quarantaine et ayant été désinfecté lui-même, est arrivé ici, hier matin, pour y charbonner. Nous sommes allés immédiatement à bord pour prendre l'ordre mais le capitaine, qui est "part-owner" dans le bateau, nous a dit qu'il avait déjà arrangé de prendre son charbon, environ 195 tonnes, chez Heckmann, au prix de 19/-. Nous lui avons alors montré la copie de notre contrat fait avec l'armateur du navire, M. S. Baltagi, et nous avons insisté pour lui fournir le charbon nécessaire. Le capitaine a refusé de rompre son engagement avec Heckmann, disant qu'il était complètement sans avis de notre contrat, ajoutant qu'il croyait que l'engagement n'avait pas été renouvelé pour 1904, comme il a trouvé être le cas à Port-Saïd où votre Maison lui a facturé la livraison au prix de 26/-. Nous avons dit au capitaine qu'il serait facile d'expliquer à Heckmann que l'ordre lui a été confié par inadvertance, c'est-à-dire son ignorance de notre contrat. Mais il n'a pas voulu le faire, parce que Heckmann insistait tout le temps que si son charbon n'était pas pris il demanderait des dommages, etc., pour la mise du charbon, etc. Le capitaine a refusé de céder quoique tout ce qui s'était passé avait eu lieu avant que le charbon de Heckmann fût le long du bord. Nous avons ensuite avisé le capitaine par lettre que nous réclamons la fourniture, et ci-inclus nous vous prions d'en trouver la copie. Ce matin, à 11 heures, nous avons sa réponse, copie également incluse. Il est vrai que le navire était à Matifou depuis trois jours, mais, comme notre contrat était parfaitement en règle, nous n'avons pas pensé un moment de risquer d'envoyer l'"Audax" neuf milles en pleine mer pour confirmer inutilement que le navire était pour nous, ni même à télégraphier au capitaine. Nous croyons que c'est quelques Shipchlanders qui sont allés en canot à voile pour faire l'offre de Heckmann et une de Legembre parce que nous pensons que ce soient les seules offres faites au capitaine bien qu'il soutienne le contraire. Nous regrettons beaucoup d'avoir manqué cette fourniture mais nous trouvons les procédés du capitaine inqualifiables. Il a été sans doute séduit par la différence dans le prix de Heckmann et le nôtre 1/- par tonne, et, probablement également, par la promesse d'une belle ristourne à lui personnellement. » [Cette note est extraite d'une liasse (non scannée) de documents adressés par la succursale d'Alger à Worms & Cie Paris.]

2 septembre 1904
A Worms & Cie Suez : « Nous serons bien étonnés si vous voyez jamais un seul vapeur russes à Suez. »

3 septembre 1904
De Worms & Cie Alger : « Le Kohlen dépôt allemand. Nous avons appris qu'à partir du 1er janvier prochain, ce dépôt sera sous le même nom que le dépôt allemand à Port-Saïd et non comme actuellement. Nous croyons que le dépôt de Port-Saïd appartient à un syndicat des mines de Westphalie tandis que le dépôt à Alger appartient à un syndicat d'armateurs allemands, en majorité du moins. Un résultat de ce changement sera que le dépôt recevra ici presque entièrement ses approvisionnements en charbons allemands. » [Cette note est extraite d'une liasse (non scannée) de documents adressés par la succursale d'Alger à Worms & Cie Paris.]

22 septembre 1904
De Me Paul Jullien : [Extrait d'une déclaration concernant la famille de Jean Labbé, en date du 19 décembre 1940.] Naissance de Léon Henri Labbé, aîné des deux fils de Marie Goudchaux (fille d'Henri Goudchaux) et de Hyppolite Jean Labbé (né le 1er juillet 1872).

Octobre 1904
Guerre russo-japonaise : départ de la flotte russe de Cronstadt.

12 octobre 1904
A Charles Durbec, Worms & Cie Marseille : « On désire vous offrir la vice-Présidence du Comité de la défense qui va devenir vacante. Nous n'avions jamais eu dans aucune circonstance un directeur d'une de nos succursales avec lequel nous nous soyons autant trouvés en constant accord et intimité de vues qu'avec vous et nous serions trop heureux que vous puissiez ainsi trouver la légitime récompense qui vous est amplement due. »

21 octobre 1904
De Michel Goudchaux, à Paul Rouyer, Worms & Cie Port-Saïd : « Pour assurer à ces malheureux qui, après avoir travaillé des 30 et 40 ans [dans la Maison], s'en retirent vaincus par le travail, un peu de bien-être pour les derniers jours qui leur restent à vivre, il y aurait peut-être moyen de faire quelque chose et voilà ce qu'en hésitant, je dois dire, je vous proposerais. Au 1er janvier de chaque année, on donnerait à l'intéressé la moitié ou les trois-quarts de la gratification qui lui est destinée et on verserait le reliquat à son compte. Chaque homme ayant un compte-courant, les sommes y versées portant intérêt... »

11 novembre 1904
A Worms & Cie Port-Saïd : German Coal Depot. « Nous notons vos indications touchant la cargaison du ‘'Nederland' comprenant 5.085 tonnes de charbon de Westphalie. »

18 novembre 1904
A Worms & Cie Port-Saïd : German Coal Depot. « Les Allemands se montrent déterminés à étendre le cercle d'opérations de leurs dépôts et à s'attaquer à la clientèle des dépôts anglais même en cotant aux armateurs anglais ou autres des prix inférieurs à celui que leur paieront leurs participants allemands, lequel est à présent fixé à 21/- la tonne de 40 p. c. pour le Westphalien. »

24 novembre 1904
A Worms & Cie Port-Saïd : Admiralty. « M. Moxey asked for the British Admiralty contract to be allocated to him but this was refused by Lamberts & Wills. »

11 décembre 1904
Michel Goudchaux envoie une note à Paris sur les dépôts allemands.

Fin 1904
De Worms & Cie : [Extrait d'une note datée du 27 février 1909.] Historique de la ligne Dunkerque-Hambourg (1894-1906). Décès de M. Charlemaine, de la Maison Leblanc Charlemaine Guian & Cie .

Conteneur

B-A

Informations portées sur les bordereaux d'archivage
(B-A = Boîte archives)

W/210

1044

Service charbons - War and Strikes. Taxes sur les contrats (1898-1915)
Les dossiers comprennent des informations sur les contrats, les tonnages, les steamers affrétés pour les succursales (selon les cas) d'Alger, de Port-Saïd et de Marseille : Compagnie havraise péninsulaire (Alger, Marseille, Port-Saïd), Compagnie Paquet (Marseille), la Compagnie générale transatlantique (Port-Saïd), la Compagnie de navigation mixte (Alger), la Compagnie des bateaux à vapeur du Nord (Alger), Koninklijke Paketvaart Maatshappij Nederland (Port-Saïd), Messageries maritimes (Port-Saïd), Compagnie des vapeurs de charge français (Port-Saïd), Compagnie franco-tunisienne (Marseille), Foscolo Mango & Co. (Marseille), Tom Cossovich (Marseille), Ybarra & Co. (Marseille), A. Christiansen (Alger), Merli & Lugaro de Gênes (Alger)...

W/210

1047

Service charbons - Succursales de Rochefort, Limoges, Bayonne, Pasajes, Strasbourg (1901-1928)

W/214

1064

Direction générale des Services charbons : Paris - industrie - marchés (1903-1921)
Compagnie du PLM : Fourniture d'anthracite par la Maison du Havre pour Paris et Marseille (1903-1913/1916).
Messageries maritimes : Les contrats de la Maison en Cardiff pour 1904 atteignent 680.000 tonnes dont 1/6ème pour les Messageries.

 

Retour aux archives de 1904